AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everybody has a little secret...Ft. Satoru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Sam 27 Oct - 9:40

    Il s’était passé une semaine ou deux depuis que Sofian s’était « arrangé » avec l’assurance de Satoru. Certes il n’avait pas usé de méthodes très « diplomates » comme le lui reprochait encore le rockeur, mais au moins l’assurance avait-elle pris en charge toutes les dépenses concernant l’accident et les réparations de la voiture. Il suffisait de se montrer ferme…Enfin maintenant c’était de l’histoire ancienne autant pour l’un que pour l’autre et de toute façon Sofian savait très bien que le plus jeune était totalement contre sa façon de faire les choses. Mais il n’y changerait rien.

    Non, il y avait une toute autre chose qui occupait l’esprit, outre le fait qu’il ne savait pas exactement où il en était avec Satoru. Celui-ci était sûr de lui alors que le professeur pataugeait dans une mare de pensées et de sentiments contradictoires. Mais si ceci lui bouffait le moral, la grossesse de Yuna le faisait bien plus. La prochaine échographie arrivait et, sans l’avouer, l’ancien yankee avait hâte de connaître le sexe de l’enfant et surtout de voir qu’il allait bien. Yuna ne lui disait pas grand-chose sur sa santé et il n’en demandait pas plus parce qu’ils n’étaient pas un couple. Alors ce genre de chose ne se faisait pas naturellement. Il lui arrivait de temps en temps de passer chez elle et de s’assurer que tout allait bien, surtout niveau confort et protection. Le reste, elle semblait assez forte et grande pour l’assumer très bien. Il tentait d’être présent sans être envahissant.

    Bien sûr il n’avait pas parlé de tout ça à Satoru. Pas encore. Comme leur relation n’était pas déterminée pour lui, il ne voulait pas l’intégrer dans ses problèmes ou dans son futur. Et il ne voulait pas courir le risque que le bruit de sa paternité de l’enfant de Yuna court dans tout Hikakuen, ou ce serait le renvoi assuré. Le rockeur était discret mais un mot pouvait toujours nous échapper contre notre volonté ! Donc il allait voir la jeune femme sans en parler à Satoru, certain que celui-ci n’était au courant de rien, ou ne se doutait de rien plutôt. Comment aurait-il pu savoir de toute façon ? Il s’arrangeait pour y aller le soir et de temps en temps en milieu de journée le week-end, quand l’élève était disponible pour le recevoir.

    Le prochain rendez-vous pour l’échographie arrivait et, comme d’habitude, il passa chez elle quelques minutes, à discuter de ce qu’ils allaient faire après la naissance puis sortit de l’appartement, lui donnant rendez-vous pour la prochaine fois. Il ne rentra pas tout de suite au sien, préférant faire un tour en moto, passa par la plage puis au final décida d’aller embêter le plus jeune quelques minutes avant de définitivement rentrer chez lui. Quelle surprise il eut quand il se rendit compte que ce dernier l’attendait de pied ferme…


_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Kuroda Sofian le Mer 26 Déc - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mar 30 Oct - 19:06

    Un, deux, trois jours...une semaine, deux semaines...Voila comment le temps se mettait à passer maintenant. Il avait suffit que le rockeur avoue ses sentiments mitigés au plus vieux pour que celui ci, après avoir réglé certains « problèmes », disparaisse pratiquement de la situation. Il passait le voir de temps à autre. Parfois ils allaient boire un verre, certes, mais la discussion se limitait à celle de deux vieux copains qui se retrouvaient après leurs études....Et n'importe qui pouvait comprendre pourquoi est ce que cette situation n'avait strictement rien de normal.
    Ca l'énervait. Il savait que son compagnon essayait de le tenir encore éloigné de lui alors qu'il pensait qu'ils avaient réglé cette question la dernière fois, dans la cabane.

    Il était décidé à lui remonter les bretelles....S'arranger en tous cas pour qu'ils aient une bonne discussion. C'est vrai quoi. Il ne demandait pas au plus vieux de lui dire qu'il l'aimait et qu'il voulait faire sa vie avec lui...Il lui demandait juste de l'éclairer un peu sur cette situation.
    C'est alors qu'il se rendait chez le professeur de sport (qu'il le veuille ou non), ce jour la, qu'il le vit en compagnie de cette jeune femme.
    Il se souvenait bien d'elle. Il ne l'avait pas en élèves, mais il savait parfaitement qui elle était.

    C'était une élève de la classe de son compagnon, qui avait de toute évidence eu une relation passionnée avec son professeur malgré son jeune age. Encore, si il n'y avait que cela....Il s'en fichait bien. Il avait fait pire lui aussi avec certains de ses élèves mineurs....Et bien qu'il n'en soit pas forcément fier, il pouvait parfaitement concevoir que ca arrive à son ancien camarade. Par contre, il ne manqua pas une seconde de remarquer que la jeune femme avait un ventre bien rond...Et qu'elle se trouvait avec son prof, accessoirement ancien amoureux pendant un week end....Alors, il fit immédiatement le bon rapprochement.

    Elle était enceinte de lui ! Voila pourquoi il disait des choses bizarres, parfois, sur des responsabilités qu'il prenait forcément, sur le fait qu'il ne voulait pas de proches mais que par la force des choses, il en avait beaucoup plus qu'il n'en fallait. Alors c'était ca hein...Il allait etre papa...pas étonnant qu'il hésitait à s'engager avec lui.
    Il hésitait justement ! Et c'était ca le pire ! A ce qu'il sache, il ne l'avait pas obligé à l'embrasser l'autre soir, ni à se comporter avec lui comme si il y avait une chance qu'ils finissent par etre ensemble....
    Il avait la désagréable sensation de s'etre fait avoir encore une fois.
    Le jeune homme grogna, énervé, et résista de justesse à jeter un coup de pied dans le meuble le plus prêt.

    Au lieu de cela, il finit par s'asseoir et attendit. Si il avait bien calculé, son compagnon devrait passer le voir après sa petite sortie avec son « élève »...A quoi pouvait t'il bien penser ? Mettre enceinte son élève...Il risquait le renvoi. Pire, d'etre jugé pour ca. Il était complètement fou furieux. Mais d'un coté, ca ne l'étonnait pas plus que cela, il avait TOUJOURS fait en sorte de s'attirer des ennuis et le plus jeune le soupconnait d'avoir un complexe le poussant à chercher de l'attention.
    Mais la n'était pas le problème, puisque l'on sonnait à sa porte.

    Il se redressa et alla ouvrir à l'intru, magnifiquement beau, comme à son habitude.
    La tension s'installa immédiatement entre les deux jeunes hommes, et à son regard, il sut que son compagnon hésitait à rentrer.
    Il faisait bien. Satoru était très gentil et un peu benet sur les bords...mais quand on poussait trop...On ne pouvait pas soupçonner la force de ses colères.
    -Bonne journée ?
    Demanda t'il, l'observant.

    Il l'invita à s'asseoir, mais ne lui offrit pas de verre de whisky comme à chaque fois. Non, cette fois ci, il vint très calmement s'asseoir sur les genoux du plus vieux, son sourire étant encore plus menaçant que si il s'était énervé.
    Il joua quelques instants avec la veste du plus vieux, avant de lever les yeux vers lui, et dire, les yeux brillants.

    -Quand est ce que tu avais l'intention de me dire que tu allais etre papa... ? Quand j'aurais débarqué chez toi et que je me serais retrouvé nez a nez avec ta future femme ?

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mer 31 Oct - 0:10

    Sofian avait toujours eu dans l’idée qu’il n’avait de comptes à rendre à personne. Ses actes il les faisait et les assumait également. S’il y avait un problème qui le concernait, c’était à lui seul de le résoudre. La grossesse de Yuna en faisait partie. Il estimait que ça ne les concernait que tous les deux et personne d’autre, c’est pourquoi il ne lui était même pas venu à l’idée d’en parler à Satoru, avec qui il avait une relation bizarre et surtout inachevée. Ce jour-là il alla voir la jeune femme assez serein et sans penser aux problèmes. Elle allait bien, le rendez-vous chez le médecin approchait et pour l’instant leur secret était bien gardé, par eux deux. La famille de l’élève n’avait rien dit du tout et il se doutait que Seira sache quelque chose. En tant qu’adolescente, elle avait autre chose à faire que s’occuper d’avec qui couchait son cousin !

    Enfin bref, après lui avoir rendu visite il décida d’égayer un peu sa journée en passant voir le rockeur qu’il n’avait pas vu depuis…3 jours ? A vrai dire il avait du mal à venir le voir tous les jours alors qu’il était clair que le plus jeune n’attendait que ça de lui. Mais que voulez-vous hein ! Ça lui était impossible pour l’instant ce genre de comportement. Donc le professeur monta les escaliers en sifflotant puis arriva devant la porte de l’appartement de Satoru, à laquelle il frappa quelques petits coups discrets. La porte s’ouvrit alors sur un rockeur…à la mine pas contente du tout qui fit regretter à l’ancien yankee d’avoir eu l’idée de passer. Qu’est-ce qu’il y avait encore hein ? Si c’était pour se faire faire passer un savon, il allait repartir tout de suite…

    - Bonne journée ?
    - …Bonne oui, fit-il finalement en entrant.

    Comme à son habitude il alla s’asseoir sur le canapé mais ce qui différa cette fois ce fut que le rockeur ne lui servit pas à boire et à la place s’installa sur ses genoux avec une tête qui ne lui revenait pas du tout. Etait-ce un nouveau jeu ? Parce que dans ce cas-là il voulait bien jouer hein…Sofian le regarda jouer avec les pans de sa veste et ne le quitta pas des yeux lorsqu’il releva la tête.

    - Quand est ce que tu avais l'intention de me dire que tu allais etre papa... ? Quand j'aurais débarqué chez toi et que je me serais retrouvé nez a nez avec ta future femme ?

    Le minuscule sourire qu’il avait eu jusqu’alors disparu pour laisser place au légendaire visage froid et sans sentiment de Sofian. Ses yeux bleus fixèrent ceux de Satoru et il l’attrapa par les hanches pour le retirer de sur lui et s’assit correctement sur le canapé, un air légèrement menaçant sur le visage.

    - Comment l’as-tu su ? A part elle et moi personne ne le sait. Tu fais quoi, tu me suis c’est ça ? C’est ton nouveau hobby, suivre tes amis ? Tout ça ne te concerne pas alors oublie.

    Le professeur se leva du canapé et marcha jusqu’à la fenêtre, guettant pour voir que personne n’était susceptible d’entendre, caché on ne sait où et se retourna vers le plus jeune, un air sérieux et quasi furieux sur le visage.

    - Tu parles encore sans rien savoir Satoru. Oui elle est enceinte et oui elle est enceinte de moi. Et alors ? Qu’est-ce que ça peut te faire ? Cette grossesse je l’assume. Je l’aiderai à mettre cet enfant au monde et j’en prendrai soin parce que c’est le mien. C’est ma responsabilité. Je sens que tu es déjà prêt à me faire la morale là alors garde tes propos pour tes autres amis qui boivent littéralement tes paroles. Je m’en sors très bien tout seul.

    Sofian remit bien sa veste, à présent beaucoup plus énervé que quand il était arrivé et se dirigea vers la porte comme pour partir. Il ne voulait pas de scène du plus jeune, non pas besoin. Il sentait venir de loin les paroles du genre « c’est irresponsable, blablabla… ». Comme s’il en avait besoin ! Comme s’il avait fait exprès ! Comme s’il n’avait pas réfléchi à tout ce que ça impliquait ! Stupidité. Il valait mieux qu’il parte rapidement. Mais avant il se retourna vers lui, l’air plus sérieux et effrayant que jamais.

    - Bien sûr pas un mot à quiconque.


_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Ven 2 Nov - 18:59

    Le rockeur avait toujours passé pour la potiche de service parce qu'il avait toujours voulu croire que tout le monde avait le droit à une nouvelle chance, quelques soient leurs actes passés. Cette facon de voir s'était tout particulièrement appliquée à sa relation avec Socchan, qui l'avait déjà fait souffrir plus d'une fois sans réellement s'excuser à proprement parler....Mais c'était maintenant la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Il savait ses sentiments pour lui....Pourquoi ne pas l'avoir tout simplement repoussé au lieu de le laisser dans le flou ? Ils ne pouvaient tous simplement pas etre ensemble en sachant que le plus vieux était avec Yuna et que celle ci était enceinte....Alors pourquoi l'avoir laissé espérer ? Pour mieux se moquer de lui ensuite ?
    La colère et la tristesse le rendaient incapable de réfléchir....Il voulait des explications...Et vite.

    Heureusement, inconsciemment, son compagnon répondit à son appel en pensant le voir à « l'improviste », le sourire au lèvre, comme si de rien n'était...Quel hypocrite. Satoru ne chercha pas une seconde à cacher son hostilité....il était trop énervé pour cela.
    Il le fit entrer et s'asseoir, avant de s'asseoir sur lui et l'observer....en silence au début...
    Il était presque amusé de voir qu'il savait maintenant lire en lui comme dans un livre ouvert...mais la n'était pas le sujet. Il finit par attaquer.

    - Comment l’as-tu su ? A part elle et moi personne ne le sait. Tu fais quoi, tu me suis c’est ça ? C’est ton nouveau hobby, suivre tes amis ? Tout ça ne te concerne pas alors oublie.

    Le jeune homme blémit, furieux. Alors c'était ca qu'il pensait de lui ? Qu'il s'était trouvé une vocation de stalker ? Le jeune homme serra les poings très fort, sachant que le gifler n'aurait pas d'effets positifs.....Pourtant, il en avait bien envie.
    -Je suis simplement tombé sur vous dans la rue. Excuses moi mais ce n'est pas des plus discrets. Tu m'énerves !
    Il se releva brusquement et se mit à faire les cent pas.
    Le plus vieux se releva aussi et le rockeur soutint son regard sans une once d'hésitation.

    - Tu parles encore sans rien savoir Satoru. Oui elle est enceinte et oui elle est enceinte de moi. Et alors ? Qu’est-ce que ça peut te faire ? Cette grossesse je l’assume. Je l’aiderai à mettre cet enfant au monde et j’en prendrai soin parce que c’est le mien. C’est ma responsabilité. Je sens que tu es déjà prêt à me faire la morale là alors garde tes propos pour tes autres amis qui boivent littéralement tes paroles. Je m’en sors très bien tout seul.

    -Qu'est ce que ca peut me faire ????! Tu n'as rien entendu de ce que je t'ai dis dans la cabane l'autre fois ? Ou tu as encore fait semblant ? Je me fiche totalement de savoir avec qui tu fricotes ou qui tu mets enceinte. Par contre, tu m'as donné l'espoir que quelque chose pourrait arriver entre nous, encore une fois, tu m'as roulé. Tu aimes ca hein ?

    De rage, il donna un coup dans le mur, faisant saigner les jointures fragiles de ses doigts. Mais il s'en fichait totalement. Il se tourna vers le plus vieux, qui était à nouveau entre de fuir. Il le faisait rire....
    -Tu t'enfuis encore hein ? Tu dis que tu assumes tout ce que tu fais, mais avec moi, tu es un vrai lache ! Tu devrais avoir honte !
    Regarde moi dans les yeux quand je te parle. Il est temps qu'on aie une explication sérieuse. J'en ai marre d'attendre après toi. Il va falloir que tu prennes enfin une décision !

    Il tremblait tant il n'en pouvait plus...Lui qui ne s'énervait jamais...Il avait juste envie de tout casser....De tout envoyer valser. Si son ainé avait le droit de le faire, pourquoi pas lui hein ? Il avait le droit de craquer un jour...Il ne l'avait jamais fait pendant 15 ans...
    Le plus vieux ne sembla pas plus déstabilisé que cela par son soudain éclat. Il se contenta de lui lancer l'un des regards les plus froids qu'il ne lui aie jamais vu.

    - Bien sûr pas un mot à quiconque.

    -Comme si j'avais que ca à faire ! Je m'en tape de tout ca !

    Il s’avança jusqu'à être a la hauteur du jeune homme, l'observant intensément, les sourcils froncés.
    -Je ne suis pas comme tes exs raide dingue de toi au point devenir folles. Tu ne me changeras pas ! Je m'interdirais de devenir fou à cause de toi !

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Sam 3 Nov - 0:48

    - Je suis simplement tombé sur vous dans la rue. Excuses moi mais ce n'est pas des plus discrets. Tu m'énerves !

    Ça ne pouvait être vrai. Voilà des semaines qu’ils se faisaient discrets, que personne ne les avait vus…Pourquoi d’un coup Satoru aurait-il réussi à les surprendre autrement qu’en les suivant hein ? Il n’y croyait pas. Ce qui n’appréciait cependant pas c’était les conclusions hâtives du plus jeune. Sofian n’avait même pas eu le temps de parler qu’il disait déjà qu’il allait se marier avec Yuna et fonder une famille…mais ça ne lui ressemblait pas ça ! N’avait-il rien compris ? Pourquoi est-ce qu’il agissait exactement comme tous les autres ?

    - Qu'est ce que ca peut me faire ????! Tu n'as rien entendu de ce que je t'ai dis dans la cabane l'autre fois ? Ou tu as encore fait semblant ? Je me fiche totalement de savoir avec qui tu fricotes ou qui tu mets enceinte. Par contre, tu m'as donné l'espoir que quelque chose pourrait arriver entre nous, encore une fois, tu m'as roulé. Tu aimes ca hein ?

    Le pire dans tout ça c’était que, pour une fois, entendre ces mots sortir de la bouche du rockeur lui faisaient mal…Oui, il l’avouait. Tout ce venin qui sortait de cette petite personne lui faisait bien plus de mal que la fois où il s’était battu avec 30 personnes en même temps, et seul. Alors Satoru n’avait toujours pas changé d’avis sur lui hein ? Il restait toujours le connard du lycée qui s’amusait avec lui, dans sa tête…Alors à quoi bon se battre pour une cause perdue ? Il n’en avait ni l’envie ni la force en ce moment et si en effet être avec le plus jeune voulait dire avoir une vie qui ressemblait à un champ de bataille chaque jour, alors…il allait passer son tour. Tant pis.

    - Tu t'enfuis encore hein ? Tu dis que tu assumes tout ce que tu fais, mais avec moi, tu es un vrai lache ! Tu devrais avoir honte !
    Regarde moi dans les yeux quand je te parle. Il est temps qu'on aie une explication sérieuse. J'en ai marre d'attendre après toi. Il va falloir que tu prennes enfin une décision !

    - Elle est prise. Je laisse tomber Satoru, tu ne cherches même pas à comprendre la vraie situation. Je suis un salaud pour toi et je le resterai. Ainsi soit-il.

    Son air enragé ne lui faisait pas peur et il le fixa avant de commencer à s’en aller, lui faisant bien savoir que cette affaire ne devait pas être ébruitée.

    - Je ne suis pas comme tes exs raide dingue de toi au point devenir folles. Tu ne me changeras pas ! Je m'interdirais de devenir fou à cause de toi !
    - Comme tu veux !

    Le plus vieux le repoussa avec plus de violence qu’il ne l’aurait voulu. Ses sourcils se froncèrent et il serra la mâchoire, très en colère. Non, ça ne pouvait plus durer toute cette haine et cette incompréhension à son égard. Il allait vraiment sortir quand il se tourna soudainement vers lui.

    - Tu vois pour une fois Satoru, ce n’est pas moi qui ait foutu la merde dans cette histoire. T…T’as même pas cherché à savoir ce qui était arrivé, ce que je pensais de cette situation. Toi tout ce que tu veux c’est ta réponse. Tu ne crois pas que si je ne te l’ai pas encore donné, c’est parce que je doute encore sur moi-même ? Tu crois vraiment que je peux dire des mots aussi importants comme ça, comme toi tu le fais ? Non, je ne peux pas faire ça. Seulement ton égoïsme m’empêche de prendre du temps pour le faire.

    Le professeur réussit à se calmer légèrement et, d’une voix plus posée et calme, continua.

    - Et qu’est-ce que tu as vu hein ? Yuna enceinte, moi qui allait la voir. C’est tout. Mais si tu avais eu plus confiance en moi tu aurais cherché un peu plus et tu aurais découvert qu’elle sort avec quelqu’un, que sa famille l’a mis à la porte à cause de sa grossesse et qu’elle n’a nulle part où aller. Que oui, on a eu une liaison pendant quelques semaines. Mais surtout tu aurais su que ni elle ni moi ne nous considérons comme un couple mais juste deux adultes qui avons fait des erreurs et qui en assumons les conséquences !

    Il se racla la gorge. Tellement de choses voulaient sortir, des choses qu’il n’avait jamais pu dire à personne.

    - C’est moi qui ai insisté pour qu’elle n’avorte pas. C’est moi qui ai payé tout son confort en attendant qu’elle puisse assurer sa survie avec ses propres moyens. Je n’ai aucune relation avec elle mis à part le fait qu’elle va être la mère de mon enfant. Et tout ça tu vois, j’aurai aimé pouvoir t’en parler un jour normalement…mais maintenant je sais que ça n’arrivera jamais. Tu sais quoi…j’ai bien assez de problèmes comme ça. Alors autant qu’on arrête là, que tu n’en deviennes pas un à ton tour. Si c’est pour que tu me reproches chaque jour tous mes gestes sans en savoir le moteur…

    Il détourna son regard de celui du rockeur et se décida enfin à sortir.


_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mer 7 Nov - 11:05

    Le plus jeune ne se contrôlait plus. Oui, il faisait des conclusions hâtives, résultat d'énormes échecs consécutifs...Était ce totalement sa faute si il était un homme et qu'il doutait ? Qui ne l'aurait pas fait à sa place, à force ? En voyant le visage du plus vieux se décomposer puis se glacer littéralement, il sut qu'il était allé trop loin et dans la mauvaise direction. Et pourtant, il ne savait plus se taire....tout une rancœur qu'il avait gardé en lui pendant des années était entrain de se déverser sur le professeur qui avait eut le malheur de ne pas être honnête avec lui dès le début....il pouvait dire de lui qu'il n'avait pas confiance, mais ce n'était pas non plus comme si le plus vieux avait fait un pas vers lui.

    Quand il se tut enfin, pourtant, le jeune homme s'en voulut immédiatement d'avoir dit toutes ces horreurs....malheureusement, tout le mal était fait t la réponse du plus vieux ne tarda pas à venir, claire, nette et précise.
    - Elle est prise. Je laisse tomber Satoru, tu ne cherches même pas à comprendre la vraie situation. Je suis un salaud pour toi et je le resterai. Ainsi soit-il.
    Il laissait tomber... Oui il laissait tomber alors qu'il n'avait rien commencé. Cela le mît encore plus en colère. Il ne pouvait pas lui en vouloir de douter...il n'en avait tout simplement pas le droit après tout ce qu'il lui avait fait simplement pour son plaisir personnel.

    Surpris de le voir utiliser la violence envers lui, cependant, le rocker trébucha quand le plus vieux le repoussa, et vint atterri dans un site, hébété. 
    - Tu vois pour une fois Satoru, ce n’est pas moi qui ait foutu la merde dans cette histoire. T…T’as même pas cherché à savoir ce qui était arrivé, ce que je pensais de cette situation. Toi tout ce que tu veux c’est ta réponse. Tu ne crois pas que si je ne te l’ai pas encore donné, c’est parce que je doute encore sur moi-même ? Tu crois vraiment que je peux dire des mots aussi importants comme ça, comme toi tu le fais ? Non, je ne peux pas faire ça. Seulement ton égoïsme m’empêche de prendre du temps pour le faire.
    Son...égoïsme ? Non, ce n'était pas vrai. Il avait ammené ça sur le tapis parce qu'il était furieux et parce qu'il pensait qu'il le faisait attendre pour mieux le décevoir ensuite. Il valait mieux que cela non ? Attendre bien gentiment que la personne qu'il aimait se décide enfin sans broncher une seule fois..... Il oulait faire autre chose de sa vie.

    - Et qu’est-ce que tu as vu hein ? Yuna enceinte, moi qui allait la voir. C’est tout. Mais si tu avais eu plus confiance en moi tu aurais cherché un peu plus et tu aurais découvert qu’elle sort avec quelqu’un, que sa famille l’a mis à la porte à cause de sa grossesse et qu’elle n’a nulle part où aller. Que oui, on a eu une liaison pendant quelques semaines. Mais surtout tu aurais su que ni elle ni moi ne nous considérons comme un couple mais juste deux adultes qui avons fait des erreurs et qui en assumons les conséquences !
    Il touchait un point la....c'est vrai qu'il était parti dans une telle colère qu'il n'avait pas cherché plus loin que ce qu'il avait vu...peut être parce que lui aussi manquait de confiance en soi...peut être qu'il ne sentait tout simplement pas à la hauteur devant toutes les personnes qui tournaient autour de cet homme. Il baissa les yeux, honteux. Oui, il avait mal agi. Mais le plus vieux avait une part de responsabilité dans l'histoire.

    - C’est moi qui ai insisté pour qu’elle n’avorte pas. C’est moi qui ai payé tout son confort en attendant qu’elle puisse assurer sa survie avec ses propres moyens. Je n’ai aucune relation avec elle mis à part le fait qu’elle va être la mère de mon enfant. Et tout ça tu vois, j’aurai aimé pouvoir t’en parler un jour normalement…mais maintenant je sais que ça n’arrivera jamais. Tu sais quoi…j’ai bien assez de problèmes comme ça. Alors autant qu’on arrête là, que tu n’en deviennes pas un à ton tour. Si c’est pour que tu me reproches chaque jour tous mes gestes sans en savoir le moteur…
    Alors il sortit. Le jeune homme réfléchit à toute vitesse. Devait il le retenir ou simplement le laisser partir et reprendre une vie normale et sans encombre comme il en avait eu jusqu'à ce que son ancien camarade ne revienne dans sa vie ...? 
    Sa décision fut prise en quelques secondes seulement. Il courut dans le couloir et fonça le retrouver dans les escaliers.
    -T'as pas le droit de partir comme ça.

    Il dévala les quelques marches qui les séparaient l'un de l'autre et l'enserra dans ses petits bras, luttant contre ses efforts pour sortir de son étreinte.
    -Et alors ? J'ai pas le droit à une seconde chance moi ? Alors que je t'en ai donné plus d'une ? J'ai fait une terrible erreur et je me suis emporté....je doutais c'est vrai. Mais je doutais plus de moi que de toi....je ne penses toujours pas être à la hauteur pour toi et j'avais peur que tu préfères avoir un enfant et une femme que quelqu'un comme moi....
    Il ravala tant bien que mal ses larmes, ne lâchant toujours pas prise sur le plus vieux.
    -T'as le droit de le me crier dessus...mais ...mais t'as pas le droit de m'abandonner. M'abandonne pas... J'ai besoin de toi.

    Il serra ses bras autour de lui, attendant la suite....la suite dont il n'était pas sur qu'elle serait heureuse.



_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mer 7 Nov - 19:37

    Sofian pensait que Satoru aurait compris, qu’il serait l’un des rares à comprendre son temps de réaction. Lui plus que quiconque devait savoir que le professeur n’était pas du genre sentimental et que pour lui arracher un mot d’amour, il fallait se lever tôt, trèèèès tôt. Voire ne pas se coucher du tout. Ça ne faisait que deux semaines, deux petites semaines pour le plus vieux qui avaient été occupés à la grossesse de Yuna. Entre la jeune femme et sa cousine qui lui faisait des malheurs, il n’avait pas vraiment trouvé le temps de réfléchir à ce qu’il ressentait et la manière dont il pouvait l’exprimer.

    Et voilà que tout lui retombait à nouveau dessus. Pourtant en l’espace de 3 mois il avait fait plus d’efforts humains que jamais auparavant. Il avait essayé d’être moins égocentrique, de penser aux autres, à son enfant qui allait naître, à la femme qui le portait, à l’homme qui se mettait petit à petit à l’amollir comme il le craignait…Ils n’étaient même pas en couple et voilà qu’il l’engueulait déjà sur ses décisions, son comportement…Non, l’ancien yankee ne pourrait jamais supporter cette pression constante d’un amant jaloux toujours sur ses talons. Ça ne lui ressemblait pas, ce serait s’attacher à des chaînes qu’il ne voudrait que briser chaque jour un peu plus. Satoru était mignon, gentil, affreusement sexy mais…trop étouffant. Alors le plus vieux décida de laisser tomber bien avant de s’être vraiment engagé.

    Et pour symboliser ça, il sortit tout simplement de l’appartement avec la ferme intention de ne jamais revenir et la conviction que le rockeur ne le suivrait pas. Ce ne fut cependant pas le cas. A peine descendait-il les marches de l’escalier avec un certain empressement qu’il entendit le plus jeune lui courir après. Est-ce qu’il accéléra le pas ? Peut-être…il n’avait pas vraiment envie de se prendre la tête ce soir….

    - T'as pas le droit de partir comme ça.
    - Laisse-moi tranquille, j’ai plus rien à te dire.

    Ça faisait presque scène de ménage, à y penser… Il finit par le rattraper et passer ses petits bras autour de sa grande taille. Sofian tenta de les retirer mais, contre toute attente, il avait plus de force qu’il n’y pensait. Impossible de l’écarter, comme s’il avait un effet ventouse sur lui.

    - Et alors ? J'ai pas le droit à une seconde chance moi ? Alors que je t'en ai donné plus d'une ? J'ai fait une terrible erreur et je me suis emporté....je doutais c'est vrai. Mais je doutais plus de moi que de toi....je ne penses toujours pas être à la hauteur pour toi et j'avais peur que tu préfères avoir un enfant et une femme que quelqu'un comme moi....

    Le plus vieux soupira, essayant toujours de se défaire de sa prise qu’il resserrait toujours plus. Bon c’est vrai que niveau chance, le professeur en avait eu pas mal avec lui et il ne se plaignait pas de ça. Mais il n’était pas question de seconde chance pour lui là. De plus il ne comprenait pas cette crainte que le rockeur avait. Qu’est-ce qui pouvait bien lui faire penser que Sofian préférerait avec une famille basique plutôt qu’une relation avec lui ? Parce qu’après tout, il était connu pour ne pas faire dans la simplicité, justement…

    - T'as le droit de le me crier dessus...mais ...mais t'as pas le droit de m'abandonner. M'abandonne pas... J'ai besoin de toi.

    Ces mots le touchèrent plus qu’il ne le pensait. En fait, il ne croyait pas être si « important » pour le plus jeune. Il ne pensait pas être un besoin pour lui. Force pour lui était de constater que ça changeait pas mal de chose. Etait-ce parce qu’il allait devenir papa qu’il se ramollissait ainsi ? Auparavant il l’aurait tout simplement rejeté, voir balancé dans les escaliers et serait parti sans un regard en arrière. En 1 jour à peine il aurait tout oublié de ces moments communs avec lui, son visage, son nom ne lui serait plus qu’étranger.

    Mais au jour d’aujourd’hui ça ne se passa pas comme ça et surtout pas avec lui, se dit-il alors. Il était obligé de se rendre compte que Satoru était important pour lui, qu’il comptait plus qu’il ne voulait que ce soit le cas. Le plus grand ne se débattit plus contre sa prise et, au bout de quelques secondes se mit même à caresser les cheveux soyeux du plus jeune. Puis il réussit enfin à s’écarter et prit le menton du plus jeune dans sa main pour le faire relever la tête vers lui. Il essuya lentement les perles d’eau coulant sur ses joues de ses pouces et le fixa avec un sérieux à statufier n’importe qui.

    - Tu devrais savoir que je ne suis pas comme les autres. Me marier, fonder une famille, tout ça ne m’intéresse pas vraiment. Ce que je veux moi c’est vivre une vie pleine que je ne regretterai pas. Est-ce que copier tous ces couples mornes est une bonne idée selon toi ? En y réfléchissant bien, tu devrais te rendre compte que je suis plus du genre à passer ma vie avec un homme plutôt que de chercher une femme parfaite qui me fera la cuisine et des enfants. Voyons…comment as-tu pu penser que je préférerai ça à toi ?

    Sofian trouvait qu’il avait fait un grand pas en avant.

    - Ecoute, ce qui est arrivé avec Yuna est un petit accident de parcours. Je veux cet enfant à présent mais ça ne veut pas dire que j’en ai toujours voulu. Moi ce que j’aime c’est….

    Il l’agrippa soudainement par la taille, le colla contre lui et posa une main possessive sur son postérieur, qu’il ramena contre son bassin, les forçant à être à quelques millimètres l’un de l’autre.

    - …ça.

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Sam 10 Nov - 13:46

    A l'origine, le plus jeune n'avait jamais eu l'intention de s'emporter contre son compagnon. Il voulait seulement une conversation calme pour lui demander simplement des explications...mais il s'était laissé submerger par les émotions....Il avait pensé que le plus vieux se fichait complètement de lui et de ce qu'il pensait. Il ne pouvait accepter une telle chose, pourtant. Ca lui faisait mal au cœur. Il ne pouvait accepter que Sofian fasse comme si il ne s'était rien passé d'important entre eux.
    Mais il comprit que trop tard que son ami était terrifié par l'idée de s'engager durablement avec quelqu'un. Parce qu'il avait peut d'etre blessé et de le blesser, lui aussi. Alors il se rendit compte qu'il avait fait une erreur de l'accuser, cette fois ci. Le plus vieux ne lui avait pas voulu de mal, non...Il avait pressentit que cela se passerait comme ca.

    Alors le plus jeune fit ce qu'il lui semblait le mieux. Il finit par courir après le plus vieux dans les escaliers, l'appelant pour ne pas qu'il continue à s'éloigner. Heureusement, celui ci s'arreta assez longtemps pour qu'il puisse s'approcher et l'attraper dans ses bras, serrant aussi fort qu'il le pouvait la taille du plus vieux, si bien que malgré ses efforts, il ne put s'échapper. Soudainement, il avait eut tellement peur de le perdre à jamais qu'il se mit à sangloter de facon presque instinctive, et à parler de facon aussi assurée que possible.

    Le jeune homme lui expliqua, que, comme lui, il avait peur. Il voyait tous les jours tellement de personnes tourner autour du plus vieux...Des personnes qu'il n'avait pas détesté, surement bien plus belles et intelligentes que lui et qui lui conviendraient bien mieux. Malheureusement, il savait qu'il en existait des milliers, qu'il avait choisi un homme avec un incroyable pouvoir de séduction et qu'il n'aurait qu'a claquer des doigts pour trouver quelqu'un d'autre. Si en plus son quelqu'un d'autre portait son enfant....ne devait elle pas naturellement l'emporter.

    Il se mit à trembler et lui demanda de rester avec lui. De faire tout ce qu'il voulait mais de rester. Finalement, il sentit la main de son compagnon lui caresser les cheveux, et sa poigne sur la taille du trentenaire se desserra juste assez pour ce ne soit plus une facon de le retenir, mais plus quelque chose pour se rassurer.
    Rougissant de honte quand le jeune homme lui releva le menton, il essuya ses larmes, n'aimant pas se montrer aussi vulnérable, mais surtout honteux pour la crise de jalousie qu'il venait de lui faire....Surtout que ce n'était pas son genre, d'habitude.

    Mais il ne blaguait pas, il avait terriblement besoin de lui. Voila pourquoi, malgré tout, il était toujours revenu vers lui, peu importe si c'était douloureux ou idiot. Ce n'était pas que le plaisir de jouer avec le feu au risque de se bruler. C'était aussi parce qu'il n'imaginait pas sa vie sans lui. Elle serait sans aucun doute plus calme et plus sereine, mais ce ne serait pas « sa vie ». Seulement une pale copie.

    - Tu devrais savoir que je ne suis pas comme les autres. Me marier, fonder une famille, tout ça ne m’intéresse pas vraiment. Ce que je veux moi c’est vivre une vie pleine que je ne regretterai pas. Est-ce que copier tous ces couples mornes est une bonne idée selon toi ? En y réfléchissant bien, tu devrais te rendre compte que je suis plus du genre à passer ma vie avec un homme plutôt que de chercher une femme parfaite qui me fera la cuisine et des enfants. Voyons…comment as-tu pu penser que je préférerai ça à toi ?

    C'est vrai...maintenant qu'il y passait, ce n'était pas réellement son genre...Son genre à lui, c'était plutot de ne pas faire comme tout le monde, c'est vrai...mais il allait etre papa, ce n'était pas rien non … ? Comment pouvait t'il le préférer à ca ? Mais apparemment, c'était le cas, et ca le rassurait terriblement. Il sourit doucement et fit la moue.

    -Je sais pas non plus..... Mais je pensais....Oui, j'ai fait une erreur...tout ca m'est monté à la tete...Mais j'ai eu tellement de relations qui se sont terminées de cette facon... Je me suis dit que la loi des séries allait encore marcher.

    Il baissa les yeux, honteux d'avoir douté de lui et de s'etre comporté comme ces femmes qui devenaient totalement barjos, à suivre leur mari ou à le faire suivre pour s'assurer qu'il n'aie pas d'aventure alors que celui ci était totalement innocent et l'aimait sincèrement. Ce n'était pas le meme cas, bien sur, il ne l'avait pas suivi et ne l'avait pas fait suivre, ils n'étaient pas non plus marié depuis des années.
    Mais il s'en voulait d'avoir eu cette réaction totalement hystérique.

    - Ecoute, ce qui est arrivé avec Yuna est un petit accident de parcours. Je veux cet enfant à présent mais ça ne veut pas dire que j’en ai toujours voulu. Moi ce que j’aime c’est….

    Le rockeur éclata de rire, frappant un peu sa main. Mais il ne pouvait pas cacher que cette proximité lui déplaisait. Elle le faisait rougir. Ca faisait maintenant plusieurs mois qu'ils avaient eut cette....nuit agitée, et il avait bien du mal à l'oublier. Parfois, il se faisait presque violence, ayant l'impression de devenir un pervers quand il se surprenait à avoir les yeux qui se baladaient aux mauvais endroit.

    - …ça.
    -Ah oui ? Demanda le plus jeune, amusé.

    Quelle délicieux moyen de détendre l'atmosphère, me direz vous. Ils n'avaient pas forcément envie de parler de sujets qui fachent tout de suite, l'un comme l'autre. Alors le plus jeune joua le jeu et vint mordiller gentiment sa lèvre inférieure, puis embrassa sa jugulaire.
    -Et si on montait dans mon appartement pour que tu puisses me montrer ce que tu aimes faire avec « ca » ?
    Il s'échappa de ses bras et se remit à monter les escaliers à l'envers, le défiant du regard.

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Sam 10 Nov - 21:58

    C’était la première fois qu’il se sentait aussi confus sur ce qu’il ressentait. Même après avoir appris qu’il attendait un enfant, ça n’avait pas été pire que ça. Arriverait-il jamais à dire les mots que Satoru attendait d’entendre ? Etait-ce de sa faute si tout avait viré ainsi ? C’est vrai que sa réputation de tombeur ne devait pas aider le plus jeune. Après tout, il pouvait se trouver une petite amie dans l’heure s’il le voulait vraiment…il comprit soudainement que le rockeur avait tout simplement peur d’être oublié, mis de côté…remplacé, tout simplement. Le professeur était d’habitude si volage…il n’avait aucune garantie qu’il reste à ses côtés pour de vrai. Pourtant, et c’était incroyable, Sofian n’avait pas envie d’aller voir ailleurs en ce moment. Bien sûr il se retournait en voyant une jolie fille, faisait des clins d’œil aux beaux garçons, flirtait dans les bars…mais il n’avait plus l’envie d’aller jusqu’au bout. Peut-être le fait qu’il y a un peu plus d’un mois, le rockeur l’avait rendu accro. Rien de tout ça ne se serait passé s’ils n’avaient pas couchés ensemble, n’est-ce pas ? Il ne voulait pas le dire, pas se l’avouer, mais oui c’était bien lui qu’il voulait.

    - Je sais pas non plus..... Mais je pensais....Oui, j'ai fait une erreur...tout ca m'est monté à la tete...Mais j'ai eu tellement de relations qui se sont terminées de cette facon... Je me suis dit que la loi des séries allait encore marcher.
    - Je ne vois pas pourquoi. T’as autant à offrir qu’une femme normale…bon à part des enfants mais ça, ce n’est pas ce qui m’importe le plus.

    Par la suite il lui fit très bien comprendre que c’était en effet lui qu’il voulait, mais voulait bien plus qu’il ne le disait. Sentir son petit corps musclé contre le sien lui donna d’agréables frissons et il le pressa un peu plus contre lui, désireux de bien plus soudainement.

    - Ah oui ?
    - Oh oui…ça ne fait aucun doute…

    Déjà ses lèvres titillaient les siennes et il sourit légèrement quand Satoru lui répondit, le mordillant et venant l’embrasser là où ça le faisait réagir. C’est qu’il apprenait vite dit donc ! Et puis, tout aussi soudainement le plus jeune s’écarta et remonta les marches en reculant avec un petit air que le professeur apprécia particulièrement.

    - Et si on montait dans mon appartement pour que tu puisses me montrer ce que tu aimes faire avec « ca » ?

    Comme un félin, l’ancien yankee monta une par une les marches alors que le plus jeune reculait toujours, avec un air de « attention je vais te sauter dessus si tu fais un pas de travers et te manger tout crû ».

    - Tu tentes le Diable mon cher…si tu savais ce que j’envisage de faire à « ça »…tu risques de ne pas pouvoir marcher avant un petit moment…

    Ça faisait menace en l’air mais…ce n’en était pas vraiment une. Après tout Satoru l’avait déjà expérimenté une fois et savait ce dont Sofian était capable pendant ses ébats. Il était certain qu’il pouvait le tenir éveillé plusieurs heures à faire ça…s’il le désirait. Et oui, il le désirait. Leur petit jeu les mena jusqu’à la porte de l’appartement entrouverte du plus jeune et c’est pile à cet endroit que le professeur le « captura ». Il emprisonna ses deux poignets dans ses mains et mit ses mains au-dessus de sa tête, les bras le long du bois de la porte. Ce qu’il appréciait ? Le rockeur était tout à sa merci…mais il ne fit presque rien. Un baiser par-ci, un mordillement par-là…rien de très concluant. Il n’empêche qu’il sentait l’excitation monter entre eux deux. Cependant il avait une toute autre idée en tête. Le lâchant soudainement, il s’éloigna avec un petit sourire et rentra dans l’appartement, enleva sa veste qu’il posa négligemment sur le canapé et laissa entrouverte sa chemise.

    - Tu voudrais danser avec moi ?

    Regardant autour de lui, il trouva la chaîne-hifi et un CD qu’il lui avait prêté il y a à peine une semaine avec la chanson sur laquelle ils avaient dansé au karaoké, quand ils en étaient encore au stade où ils se détestaient…Il mit le CD en route et s’approcha d’une démarche féline vers le plus jeune, ferma la porte en prenant bien soin de se pencher le plus près possible de lui et finalement l’entraîna avec lui pour une danse qui servirait de préliminaire à ce qu’il comptait lui faire plus tard…


_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mar 13 Nov - 11:17

    Satoru se sentait pleinement rassuré, et idiot de s'etre laissé emporter. Sofian ne méritait surtout pas ca. Il était a admiratif, aussi, de voir qu'il aie décidé de s'occuper de son enfant malgré tout. Après tout, vu la relation qu'il avait entretenu avec son élève, il aurait préféré éviter de se lier à tout cela....mais non, il assumait ses conneries et cela prouvait qu'il ferait un père formidable.
    Vraiment, il se sentait bete et désolé de l'avoir accusé à tort. Heureusement, Sofian n'avait pas son pareil pour détendre immédiatement l'atmosphère (ou la tendre, ca dépend comment on voyait les choses) et quelques secondes, l'altercation fut purement oubliée...Ce qui rassura le rockeur. Il se promit qu'a l'avenir, il réfléchirait un peu plus avant de s'emballer....Et irait surement aux cours de yoga avec Kiro.

    -Oh oui...Ca ne fait aucun doute...


    Disait t'il, et le jeune homme fut ravi de voir que malgré que plusieurs mois étaient passés depuis leur première et dernière relation charnelle, le souvenir était toujours aussi vif dans sa mémoire comme dans celle du plus vieux, de toute évidence. Souriant malicieusement, il fit courir ses doigts sur les plis de la chemise du plus vieux, comme pour les lisser. Sauf qu'il profitait surtout des magnifiques abdos qui se trouvaient juste en dessous...Un petit sourire malicieux se dessina sur le visage du rockeur et il s'échappa de ses bras pour remonter les escaliers, en pariant sur le fait que son compagnon n'avait plus tellement envie de rentrer chez lui maintenant.
    - Tu tentes le Diable mon cher…si tu savais ce que j’envisage de faire à « ça »…tu risques de ne pas pouvoir marcher avant un petit moment…

    Le jeune homme eut un petit rire, bien qu'il savait qu'il disait vrai. Mais c'était le risque à prendre après tout. Malgré cet aspect légèrement inconvénient de la chose, Gackt était largement assez satisfaisant pour lui faire oublier....Et puis, au pire, il l'obligerait à le porter toute la journée du lendemain ! Il sourit malicieusement et regarda le plus vieux droit dans les yeux.

    -Tu gagneras pas, cette fois !

    ll fila vers son appartement, mais avec des jambes deux fois plus longues que les siennes, en quelques secondes, le jeune homme se fit devancer, et atterit contre la porte, le brun l'emprisonnant comme un puma emprissonnerait sa proie dans une étreinte de fer pour la dévorer tout cru.
    Le plus jeune fit une moue qui voulait tout dire et essaya de défaire ses poignets en protestant, mais apparemment, le plus vieux avait envie de jouer, lui aussi. Quelques baisers, des frolements, très simples et très chastes, et il avait déjà les joues toutes roses. Quand le plus vieux finit par le lacher et s'éloigner, il faillit capituler mais se retint. Le jeu ne faisait que commencer, croyez moi.

    - Tu voudrais danser avec moi ?

    Essayant de ne pas laisser ses yeux se balader dans sa chemise entre ouverte, il hausse, il haussa un sourcil. Ah oui ? Il voulait jouer à ca ?
    Il le laissa approcher, mais avant qu'il n'aie le temps de totalement le perdre, il s'échappa et s'éloigna.
    -Attends moi ici deux secondes.

    Il lui sourit en coin et fila dans la chambre fouiller dans ses anciens costumes de scène. Et à son plus grand plaisir, retrouva ce qu'il cherchait. Un haut noir fait principalement de morceaux de tissus déchirés aux meilleurs endroit, et un jean, déchiré de la meme facon. Une fois qu'il eut tout en enfilé, il se regarda avec amusement. Et bien, on dirait qu'il n'avait pas grossi (et encore moins grandi) depuis le lycée. Et il en était bien content. Il savait que le plus vieux aimait ce genre de vetements...Et bien, il allait etre servi !

    Il revint au salon avec ce regard qui voulait dire qu'il avait fait une betise dont il était tout a fait fier et s'approcha du plus vieux.
    -Alors, tu aimes ?
    Demanda t'il, le défiant tout a fait délibérement du regard. " Attention, produit limité, écoulement dans 10,9,8....". Il posa ses mains sur ses hanches totalement découvertes et lanca un regard éloquent au plus vieux qui ne semblait pas décidé à bouger.
    -Je croyais que tu voulais danser ? Attention, je vais me refroidir~...

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mar 13 Nov - 20:32

    - Tu gagneras pas, cette fois !

    Mais bien sûr Satoru se trompait lourdement. Sofian gagna haut la main, emprisonnant son jeune ami entre la porte et son corps sculpté par les années, le sport et les combats. Il le titilla sans jamais rien lui accorder et ce petit jeu ne lui rappela que trop celui auquel ils avaient joué quelques semaines plus tôt, et auquel ils s’étaient brûlés tous les deux. Mais malgré ça, le professeur avait de nouveau envie de se brûler les ailes. On désirait toujours ce qui nous était le plus dangereux n’est-ce pas ? Dans le cas de Satoru, ça s’appliquait très bien…parce que l’ancien yankee ne connaissait personne d’autre plus dangereux que lui-même pour le rockeur.

    D’ailleurs le danger décida de lui-même de s’écarter de sa proie et rentra à l’intérieur de l’appartement avec la ferme intention de mettre un peu de musique et de réchauffer un peu plus l’ambiance…elle n’était pas à son maximum, il était sûr de pouvoir faire plus que ça. Le plus jeune, apparemment, pensait comme lui…Une danse, quoi de mieux pour rapprocher des esprits et surtout…des corps ?

    - Attends moi ici deux secondes.

    Pas besoin de préciser qu’à cet instant il se trouva très, très frustré par le comportement de Satoru. Comment osait-il s’en aller comme ça alors qu’il l’avait clairement invité à aller un peu plus loin dans leur rapprochement ? Il attendit oui…deux secondes et se dit que s’il ne revenait pas rapidement, il allait s’en aller…et heureusement qu’il ne le fit pas ! Car le tableau qu’il eut par la suite devant les yeux le dissuada de quitter cet appartement avant qu’il n’en ait pleinement profité. Le rockeur était habillé d’une façon qu’il qualifierait d’indécente, comparé à son joli minois innocent. A l’aspect innocent seulement.

    - Alors, tu aimes ?
    - Plutôt deux fois qu’une mais…tu sais, je crois que tu as oublié de t’habiller…

    Que dire d’autre devant cet air dépravé et le costume qui allait avec ? Il avait juste envie de le plaquer contre le mur et d’arracher encore plus de tissu, jusqu’à arriver à ce qu’il voulait sans attendre d’être arrivé à la chambre. Et puis mince, pourquoi la chambre après tout ? Ils avaient tout l’appartement pour eux.

    - Je croyais que tu voulais danser ? Attention, je vais me refroidir~...

    Sofian déglutit et se dit qu’à part peut-être Yuna, aucun n’avait réussi à le chauffer autant et surtout si rapidement. Mais il se retint, après tout il n’était pas un animal n’est-ce pas ? Même s’il avait envie de se comporter comme un animal en ce moment-même. A la place il attrapa la main du plus jeune et l’attira à lui pour…danser, bien sûr ! Une danse langoureuse et rythmée sur laquelle il commença à onduler les hanches contre celles de son…ami. L’effet fut immédiat. C’était comme une drogue, le sentir contre lui, le toucher, l’avoir sous ses doigts. Il semblait si frêle mais en même temps il n’avait qu’une envie c’était le serrer très fort, voire le brutaliser un peu. C’était peut-être ça leur relation. L’un étai trop M et l’autre trop S et ça ne faisait qu’empirer quand ils étaient ensemble.

    Sofian le retourna afin que son dos, sur lequel on pouvait voir les deux ailes de son tatouage grâce au tissu déchiré, se retrouve collé à son torse. Aussitôt il plongea sa tête dans son cou, le mordillant, le suçotant sans répit alors que ses mains se baladaient sur les fines hanches de son compagnon, tout ça sans s’arrêter de danser. Il caressa lentement son ventre, sa taille, titilla son nombril du bout des doigts puis descendit bien plus bas. La paume de sa main frôla légèrement son entrejambe, qu’il mit à son tour à caresser, doucement au début puis avec plus de hardiesse. Bientôt, il le savait, il récolterait les fruits de sa semence…

    - Ça remonte à longtemps la dernière fois qu’on a dansé ensemble sur cette même chanson…tu t’en souviens ?

    Il se doutait bien qu’il s’en souviendrait. Ce n’était pas pour se vanter, mais en règle générale personne n’oubliait Sofian, qu’on ait passé un soir, une danse ou une soirée à se battre avec lui ! Et il en était fier, du moins il avait l’habitude à présent. Et dans l’état où se trouvait le jeune homme à présent, il savait que c’était aussi dans son esprit…cette soirée au karaoké. Celle qui avait tout décidé, en somme.


_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Dim 18 Nov - 21:48

    Certes, Sofian avait l'avantage sur lui en matière de force. Tous les cours de sport n'y changeraient rien. Le problème était physique et aérodynamique aussi. Et il résidait dans ses 30 centimètre/30 voire 40 kilos de différence avec lui. Mais ca ne lui déplaisait pas et ne le désavantageait pas tellement non plus, parce qu'il savait qu'il avait le pouvoir de le faire supplier, malgré cela. Ce jeu était son préféré, et maintenant qu'il était totalement voulu, c'était encore plus délicieux que la première fois.
    Le plus plus vieux le gratifia d'un milliers de baisers et de frolement qui firent s'agiter furieusement les papillons dans son ventre. Il essaya de reprendre son souffle correctement, mais il trembla et laissa échapper un petit gémissement, s'empourprant devant sa sensibilité.
    Le plus vieux avait une belle panoplie d'armes à sa disposition, et il était bien difficile, c'est vrai, d’être insensible à tous ces charmes.

    Attiré par le danger, la proie pénétra donc à sa suite, l'observant faire son manège, sa danse de la séduction...Seulement pour ajouter un peu de piment à la suite des évènements, bien sur, car l'un comme l'autre savaient qu'il était déjà sous son charme. D'ailleurs, Satoru dut faire un effort surhumain pour jouer la carte de l'indifférence et détourner les yeux en lui disant de l'attendre gentiment ici.
    Souriant en coin, il se rendit rapidement dans sa chambre et s'enferma, au cas ou, et se mit à fouiller dans ses vetement pour trouver ce qu'il cherchait. A savoir une de ses propres armes. Il savait se servir de son physique frele et souple pour séduire autant que le plus vieux savait se servir du sien pour se battre.

    Il revint dans le salon, le vetement révélant chaque parcelle de sa peau. Il ne tenait vraiment à rien, et d'un seul coup de main, le plus vieux aurait très bien pu le lui enlever.

    - Plutôt deux fois qu’une mais…tu sais, je crois que tu as oublié de t’habiller…

    Le plus jeune rit malicieusement et s'approcha du plus vieux, faisait exprès, tout de meme, de toujours garder une distance entre eux, obligeant Sofian à venir, si il voulait profiter du vetement et de tout ce qu'il y avait en dessous.
    Comptant les secondes qu'il commenca à trouver un peu trop longue, il pencha la tete sur le coté, faisant une moue, et l'invita à se décider un peu plus rapidement. Apparemment, ca eut le don de le faire réfléchir, car il s'approcha lentement, à pas de loups.

    D'un coup d'un seul, il se retrouva collé contre le torse de son compagnon, et un sourire fleuri sur son visage. C'était la que les choses sérieuses commencaient, alors. Il laissa le plus vieux mener la danse, car il savait qu'il fallait au moins ca pour avoir le dessus sur lui. Ondulant lentement les hanches contre les siennes, il tira légèrement sur son t-shirt, glissant ses doigts sur son ventre et les remontant tranquillement, dessinnant la courbe de ses abdos sous ses doigts, il se lécha les lèvres sans meme le quitter des yeux.

    - Ça remonte à longtemps la dernière fois qu’on a dansé ensemble sur cette même chanson…tu t’en souviens ?

    Le jeune homme sourit largement et malicieusement.
    -Bien sur que je m'en souviens....Quel goujat tu étais...Il faudrait que je me venge...Murmura t'il doucement.

    Et il avait bien l'intention de le faire. Il leva la tete pour embrasser le plus vieux avec lenteur et douceur, ses mains glissant ses épaules à ses poignets, l'air de rien. Un petit sourire malin s'accrocha sur ses lèvres alors qu'il faisait cliqueter les menottes sur les poignets de son compagnon, l'attachant soudainement.
    Il le poussa sur la chaise la plus proche, le faisant s'asseoir, et s'éloigna de lui, se dirigeant vers la chaine hi-fi et montant le son de la musique, il se tourna de nouveau vers le plus vieux avec un sourire qui en disait long sur ses intentions.

    -Maintenant, c'est à moi de prendre ma revanche, Socchan

    Il se rapprocha lentement, commençant à danser très lentement et très sensuellement, faisant glisser une épaule de son t-shirt, et puis l'autre.
    Il allait bien voir les conséquences de ce petit strip tease improvisé...mais quelque chose lui disait que cela ne serait pas sans danger pour lui.

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Dim 18 Nov - 22:47

    Satoru avait une façon toute à lui de séduire quelqu’un et il faut dire que cette technique, avec le temps, marchait de mieux en mieux sur le professeur. Après l’avoir fait attendre quelques secondes il l’avait ramené à lui pour une dance sensuelle et qui se voulait maîtrisée, bien qu’il n’ait qu’une envie qui était celle de céder à ses pulsions primaires, soit animales et lui faire tout ce dont il avait envie de lui faire, sans taboo. Sofian le pensait assez ouvert pour accepter certaines choses qu’il voudrait expérimenter avec lui, quoiqu’au stade où il était à présent, l’ancien yankee n’avait quasiment plus rien à expérimenter. Mais le rockeur n’était pas un débutant et il savait, au fond de lui, que quelque chose de spécial allait ressortir de cet « échange ». Chacun y alla franco, séduisant l’autre par des gestes, des caresses bien placées, des regards brûlants et désireux qui émoustillaient l’autre. Oh mon dieu, qu’il avait une envie folle de malmener ces lèvres boudeuses qui le tentaient tellement…

    - Bien sur que je m'en souviens....Quel goujat tu étais...Il faudrait que je me venge...
    - Avoue que ça ne t’avait pas déplu, quoique tu pensais de moi à cette époque.

    Il en était certain, cette autre danse qu’ils avaient fait ensemble au karaoké avait poussé Satoru à accepter son invitation ensuite, puis tout ce qui avait découlé de cette rencontre fortuite. Et à présent, impossible de dire s’il regrettait ou pas…En tout cas le baiser qu’il lui offrait en ce moment-même, il ne le regrettait pas ! Quoiqu’il le trouvait trop…mollasson. Il en voulait plus, beaucoup plus. Mais à peine avait-il eu le temps de penser cela que Sofian entendit un « clic » qu’il connaissait bien et ses yeux allèrent à la rencontre de ses poignets attachés l’un à l’autre par des menottes. Oh, en les secouant un peu il pu constater que c’était de la camelote, mais il comprit là que c’était un nouveau jeu et il était plus que prêt à commencer une partie.

    Le plus vieux se vit assoir sur une des chaises, les mains ligotés sur les genoux alors que le rockeur allait augmenter le son de la musique qui, il l’espérait, ne forcerait pas les voisins à venir les déranger. Tout ça lui plaisait de plus en plus.

    - Maintenant, c'est à moi de prendre ma revanche, Socchan

    A peine le mot « revanche » atteignit-il ses oreilles que les yeux du professeur se mirent à briller d’excitation. Vengeance, quand il s’agissait d’eux deux, rimait toujours avec plaisir. Enfin toujours…il se jura que ça allait devenir une habitude. Et franchement, il avait hâte d’y être. Déjà, le plus jeune se mettait à la tâche, dansant comme ces femmes orientales, se déhanchant et arquant son corps d’une telle manière que ça ne pouvait que faire germer dans l’esprit du yankee que des pensées déplacées et peut-être pire, osées. Il se fit force pour se contrôler et réussit à adopter une certaine maîtrise de lui-même à partir du moment où il comprit, et vit, que le jeune homme allait lui faire un strip-tease –peut-être intégral ? – et qu’il ne pourrait rien faire à part regarder, admirer mais surtout ne pas toucher. Et c’est ce qu’il fit. Il regarda, admira mais pas une seule fois ne se plaint de son immobilité. Enfin…il n’était pas si immobile que ça. Seules ses mains ne pouvaient être utilisées. Il pouvait encore se lever et faire pas mal de choses…mais il n’en fit rien. Le jeu, toujours le jeu. Et il avait, lui aussi, sa petite idée en tête de ce à quoi ressemblerait leur soirée.

    L’ « effet Satoru » commença peu à peu à se faire ressentir au fil des secondes, puis des minutes. Celui-ci ne se ménageait pas pour l’exciter au plus au point et il faut dire que ça marchait, la jolie forme qui était à présent visible sous son pantalon en cuir en était l’exacte preuve. Sofian n’éprouvait cependant aucune gêne ni honte. Même, il était sûr que ça remontait l’ego et le désir de son adversaire du moment. Quelle douce et belle vengeance, non ? Le professeur restait les yeux rivés sur le rockeur, ne le lâchant pas une seule seconde, détaillant chacun de ses gestes comme si c’était lui qui le forçait à les faire. Par la seule force de sa pensée il sentait ses mains parcourir cette peau lisse et blanche, si pure et qui cachait une âme pervertie par ses soins. Et malgré son envie de se l’approprier à nouveau, le souvenir cuisant de leur première fois lui revenant en mémoire, il n’y toucha pas. Ce n’était pas à lui de mener la danse pour l’instant. Mais il pouvait toujours mettre des guillemets…

    - Attends, fit-il alors que ça commençait sérieusement à le démanger sous la ceinture, je te propose un marché. Je te laisse faire tout ce que tu veux sans rechigner ni me détacher, ce qui serait aisé vu l’état de tes menottes. Mais quand ce sera à mon tour et que tu me détacheras, tu ne devras en aucun cas me dire « non », c’est ok ?

    Le professeur s’imaginait déjà à ce moment-là, quand il pourrait assouvir ses pulsions primales et faire ce dont il avait le plus envie en ce moment-même, rien qu’en regardant le plus jeune…

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Jeu 22 Nov - 0:12

    C'est vrai qu'il n'avait pas oublié cette nuit là, au karaoké, ou plus ou moins tout avait commencé, bien que ca remonte à avant....Le jeu qu'avait décidé de jouer le plus vieux, c'était à ce moment là qu'il avait débuté, il en était plus ou moins certain, bien qu''il n'avait jamais réellement posé la question à son compagnon. Il savait que la première fois, c'était son refus qui avait tout déclenché. Si ca l'avait autrefois horrifié, aujourd'hui, ca l'amusait énormément. Il savait que le plus vieux aimait tout particulièrement qu'on lui résiste... Pas trop longtemps, bien sur, mais juste assez longtemps pour que ca lui permettre de savourer pleinement sa prise de pouvoir. Il avait appris à le connaître. Et il savait parfaitement qu'il aimerait sa petite idée.

    - Avoue que ça ne t’avait pas déplu, quoique tu pensais de moi à cette époque.


    Le jeune homme lui décocha un regard malicieusement hautain, ne lui répondant pas. C'est vrai qu'il ne pouvait pas nier, mais il ne lui ferait le plaisir de l'avouer à haute voix. Pas maintenant qu'il avait la main.

    D'ailleurs, il le lui fit comprendre en refermant les menottes sur son poignet. Il savait qu'il aurait pu briser celles ci sans aucun problème mais il savait aussi que le plus vieux ne le ferait pas, qu'il serait bien trop curieux de découvrir la suite. Il se tourna vers la chaine hi fi et monta juste un peu le son, vrillant ses yeux dans ceux du plus vieux qui étaient brillants d'excitation, alors qu'il n'avait pas encore commencé.

    Il n'avait pas encore donné autant de sa personne pour qui que ce soit avant, et le challenge était délicieux. Il comptait bien pousser le plus vieux à bout pour se venger, justement. Lentement, il fit glisser ses vetement sur ses épaules, sur ses hanches, se déhancheant, d'ailleurs, sur la musique. Fermant les yeux, il se laissa emporter, essayant de deviner ce qui ferait plaisir à Sofian : un certain mouvement, un certain regard, un certain soupir suggestif qui l'émoustillerait plus que les autres. Bref, le fait de le connaître parfaitement était un plus.

    Il rouvrit les yeux et l'observa, amusé, avant de s'approcher et se hissa pratiquement sur ses genoux, appuyant un peu sur son entrejambe, qui, apparemment avait réagit à son approche. Il rit doucement, venant se trémousser contre lui, le frôlant sans jamais franchement le toucher, de peur qu'il en profite pour briser ses chaînes.

    - Attends, je te propose un marché. Je te laisse faire tout ce que tu veux sans rechigner ni me détacher, ce qui serait aisé vu l’état de tes menottes. Mais quand ce sera à mon tour et que tu me détacheras, tu ne devras en aucun cas me dire « non », c’est ok ?


    Le jeune homme y réfléchit sérieusement, tout en continuant presque sans y penser à se glisser contre lui, s'insinuant sous chaque pore de sa peau. Il déposa un baiser au coin de ses lèvres et lui sourit. Il aurait sûrement du avoir peur des conséquences des ses actes, mais c'était le contraire. Il lui sourit malicieusement, et finit par retirer lentement son haut, venant glisser ses mains sous celui du plus vieux.
    Il était terriblement brulant. Se retournant pour s'asseoir carrément sur ses genoux.

    -Oh, oh . On dirait que quelqu'un est assez impatient.
    Dit t'il en posant sa tete sur l'épaule du plus vieux, caressant son propre torse pour aller finalement faire sauter les deux premier crans de son pantalon. Les deux premiers seulement. Alors il passa ses mains dans le dos du plus vieux et défit rapidement les menottes du plus vieux avant de se lèvre et bondir à l'autre bout de la pièce, attendant sa punition.
    -Alors, papi ?

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Jeu 22 Nov - 14:58

    La plus grande faiblesse de Sofian était peut-être le fait qu’il y avait toujours une petite parcelle d’humanité en lui. Le sexe était une partie de cette humanité qu’il appréciait et ne contrôlait qu’à 90%. Il y avait toujours un moment où ça prenait le pas sur sa raison, tout dépendant de la personne en face. Satoru était les 10% restants de cette folie, ce manque de contrôle qui lui faisait défaut. Il ne pouvait contrôler ses réactions physiques face au rockeur qui savait décidemment bien s’y prendre pour le rendre un peu plus fou.

    Pour rendre tout ça plus intéressant, il lui proposa un marché et le manque de réponse qu’il y eut ensuite le confirma dans l’idée que le jeune homme était d’accord avec lui. Alors il le laissa se frotter lentement contre lui, tentant de ne pas tirer sur ses poignets ni faire un geste trop brusque qui ferait tomber Satoru de son perchoir. Ce dernier était monté carrément sur lui et ses pieds touchaient à peine le sol. Il appuyait sans vergogne sur sa proéminence, ce qui finissait d’exciter encore plus le professeur. De même, il prit sur lui alors que le plus jeune enlevait son haut et s’amusait à caresser son torse avec ses doigts fins. Il aimait beaucoup la silhouette du rockeur, fine mais tout en muscle. Il résista à l’envie de mordre sa peau et pencha la tête sur le côté alors que le jeune homme se retournait pour s’asseoir sur lui, ses fesses en plein sur son entrejambe devenue douloureuse.

    - Oh, oh . On dirait que quelqu'un est assez impatient.

    Et comment…Sofian ne pu que grogner légèrement et ses yeux se fixèrent sur les deux mains du plus jeune qui se caressait lui-même, affolant l’ancien yankee. Ce fut bien pire quand il commença à déboutonner son pantalon et il se dit que si son supplice ne s’arrêtait pas maintenant, il aurait du mal à tenir sa promesse. Heureusement, Satoru vint le détacher et tout aussi rapidement, se retrouva loin de lui alors qu’il frottait ses poignets, l’œil pétillant qui le lorgnait.

    - Alors, papi ?

    Le « papi » eut un sourire carnassier et se leva de sa chaise, retirant son haut en même temps qu’il s’approchait de lui. En arrivant en face du plus jeune, il posa ses mains sur ses épaules et le poussa lentement jusqu’au mur où il le colla presque. Ensuite, restant à bout de bras il fit glisser ses mains sur ses épaules, son cou et son torse. Enfin il se rapprocha au bout d’un moment et alors que les doigts de sa main gauche jouaient avec le visage et la peau de Satoru, l’autre finit de défaire les derniers crans du pantalon du rockeur. Quand ce fut fait, elle glissa à l’intérieur et trouva aisément ce qu’elle cherchait. La bouche à quelques centimètres seulement de celle du plus petit, il commença à le caresser savamment, penchant son cou en arrière de l’autre main pour le lui baiser. Le professeur repoussa les mains de sa proie.

    - Tttt, pas touche. Laisse-toi faire.

    Et il continua comme ça d’appuyer sur tous les boutons « on » du plus jeune, le voyant se perdre peu à peu entre ses mains. C’était délicieux à voir. L’ancien yankee alla mordiller sa peau blanche et le lobe de son oreille, commençant lui aussi à respirer un peu plus fort alors que son poignet droit s’activait un peu plus et que, lui aussi, commençait à se dire qu’il allait avoir besoin d’attention.

    Puis, tout aussi brutalement et rapidement, il le lâcha tout en le retenant pour ne pas qu’il tombe. Au cas où. Et sans laisser un mot de plus sortir de sa bouche, il vint la coller contre la sienne et en prendre possession, le faisant taire pour quelques minutes supplémentaires.

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Dim 25 Nov - 21:54

    Le plus jeune aimait l'idée d'avoir le contrôle, ou presque, sur son compagnon, bien que c'était bien parce qu'il le voulait bien. Donc, sans pour autant le lui dire à haute voix, il accepta l'intéressant marché. Il sourit malicieusement, prendre donc place sur les genoux du plus vieux, jouant avec ses nerfs sans chercher à ce que ce soit subtile. Ils étaient tous les deux connus pour ne jamais faire dans la demi mesure.
    D'ailleurs, Satoru était fidèle à lui meme, puisqu'il n'hésita pas à faire des choses qui lui vaudraient sans aucun doute des représailles....Parce qu'il savait parfaitement que plus il le cherchait, plus le trouverait.
    A cette idée, il sourit malicieusement et ne fit qu'en rajouter, se caressant lentement le torse, insistant sur les endroits qu'il avait deviné que le plus vieux aimait tout particulièrement. Puis il ouvrit seulement deux boutons de son pantalon pour ne pas non plus lui macher tout le travail.

    Difficile de ne pas sentir que le plus vieux n'était pas loin de l'implosion quand il était juste assis dessus. Et quand meme, il n'était pas sadique au point de le laisser comme ca sans qu'il n'aie l'occasion de bouger. Il aurait pu aussi attendre plus longtemps et le laisser exploser, mettre les chaines en morceau et lui sauter dessus. Mais ce serait dommage pour les menottes...Ils pourraient en avoir besoin.
    Alors, comme le plus vieux s'était bien comporté, comme un gentil garçon, alors il décida de lui donner ce qu'il voulait. Il appuya sur le bouton qui enclenchait et dés-enclenchait les menottes avant de bondir de ses genoux pour aller à l'autre bout de la pièce, l'observant avec un large sourire amusé.

    Au malicieux sobriquet de « papi », il vit la panthère noire se mettre en mouvement, avancant lentement vers lui pour le dévorer. Ne frissonnant pas une seule seconde, il se laissa pourtant faire quand le plus vieux le poussa vers le mur et l'y bloqua. Le rockeur le défia du regard avec insolence. Il s'attentait à pas mal de choses. A des baisers d'une lenteur abominable, ou alors qu'il l'arrache carrément de ses vêtements pour accéder plus vite à ce qu'il voulait. Mais il fut assez surpris quand le jeune homme ouvrit son jean et glissa très franchement sa main dans son caleçon pour lui rappeler pas si subtilement que cela que lui aussi avait bien du mal à rester tranquillement tant il était excité.
    Il essaya de s'échapper, étouffant un petit cri de surprise, mais s'agiter n'était pas la meilleure solution pour échapper aux mains parfaitement douées de son compagnon refermée sur la partie la plus intime de son corps.
    Pire encore, ca ne faisait qu'empirer la pression, et faire trembler ses jambes de plaisir.

    -So-Socchan....

    Il allait beaucoup trop lentement. C'était terrible, la pire torture qui soit, mais aussi la plus délicieuse. Il essayait tant bien que mal de bouger ses hanches, mais la encore, impossible par ce que le plus vieux le tenait très fermement en place. Il se mordit la lèvre jusqu'au sang, essayant de ne pas se faire trop bruyant.

    - Tttt, pas touche. Laisse-toi faire.

    -Tu es...diabolique...
    Rala t'il, sans pour autant pouvoir se défaire de son étreinte tant il était bien. Le plus vieux le faisait fondre de l'intérieur, bouillonner son sang et perdre tous ses moyens.

    Pire encore, quand le plus vieux le lacha brusquement, ses jambes se dérobèrent lamentablement sous lui, l'obligeant à s'aggriper au plus vieux pour ne pas tomber. Avec le souffle et le peu d'energie qui lui restait, il éjecta son pantalon qui était tombé sur le sol et qui l'empechait encore de bouger librement, puis, d'un seul mouvement, passa ses jambes autour des hanches du plus vieux et passa ses bras autour de son cou, si bien que pour une fois, il le dominait et pouvait l'observer de haut. Pas sur qu'il pourrait rester comme ca longtemps, mais ca valait le coup d'essayer.
    Il pencha la tete sur le coté tout en l'observant, souriant malicieusement.
    -Tu...n'as que ca...a me proposer ?
    Fit t'il avec un large sourire amusé.
    -Je commence a croire que tu te ramollis, fit il en laissant ses mains vaguabonder dans son dos et sur ses fesses, se délectant de ce qu'il touchait.

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mar 27 Nov - 19:43

    Satoru avait bien joué avec lui mais c’était sûr et certain que Sofian était bien plus sadique que lui, à bien des égards. Sa particularité était qu’à chaque fois il agissait différemment, si bien qu’on ne pouvait pas « s’attendre » à quelque chose de sa part, au même geste qu’il répéterait. Le rockeur avait bien joué mais il allait renchérir et avancer un peu plus le jeu, pour leur plaisir commun. Voilà pourquoi il n’hésita pas une seconde à glisser sa main dans les vêtements du plus jeune afin d’y trouver ce qu’il cherchait alors. Comme prévu, ça eut le don de le faire réagir automatiquement et le professeur eut un sourire sadique en voyant le visage du plus petit se décomposer petit à petit en un visage où seul dominait le plaisir flagrant. Bien qu’il ait une bonne endurance, elle ne valait plus rien à présent et il ne tarda pas à céder face à ses caresses expertes.

    - So-Socchan....

    Rien que ça lui suffisait à savoir où il en était exactement et il accéléra légèrement, le soutenant en même temps qu’il l’empêchait de le toucher. Diabolique ? Lui ? Non…pourquoi croire ça ? Il ne faisait que…lui offrir un petit cadeau ? Cadeau qui eut le don de rendre le rockeur plus mou qu’un chewing-gum alors qu’il le lâchait pour le rattraper un peu. Enfin, il n’y avait sûrement qu’un endroit où il n’était pas semblable à du chewing-gum….bref. Sans rien dire, il l’observa quelques secondes, si mignon à essayer de reprendre son souffle après ce qu’il lui avait fait vivre et agrippa ses fesses alors que d’un seul mouvement il se hissait sur lui, l’entourant de ses fines petites jambes.

    - Tu...n'as que ca...a me proposer ?
    - Tu sais bien que non.

    C’était stupide de croire qu’il pouvait se limiter à ça, surtout avec lui ! Lui ? Se ramollir ? Et à d’autres ! Ça ne lui ressemblait certainement pas et il s’empressa de lui dévorer les lèvres pour le lui prouver. Et en même temps qu’il faisait ça, il se demanda comment allait se dérouler la suite, à savoir s’il prenait la peine de l’emmener dans la chambre ou si le salon suffirait…oh et puis, quelles questions ! A quoi bon se soucier de ça ? Ce n’était pas comme s’ils craignaient de croiser quelqu’un ou de se faire voir…

    L’ancien yankee, par un tour de force incroyable et la précieuse participation du plus jeune, enleva son haut ainsi que son pantalon qui le gênait plus qu’autre chose à présent, les mettant au même niveau à présent. C’est-à-dire en sous-vêtements. Et ils savaient bien tous les deux que ça ne durerait pas longtemps ainsi ! D’ailleurs ce fut lui le premier qui s’empressa d’enlever celui de Satoru, le balançant plus loin sans se soucier d’où il pouvait bien atterrir. Ensuite il le cala comme il faut contre le mur et finit par s’écarter légèrement de lui, le soutenant par la seule force de ses hanches, appuyant ainsi son bassin contre le sien. Le rockeur semblait encore plus petit que d’habitude ainsi ! Sofian se pencha alors vers lui et vint picorer sa peau, la mordillant ça et là avant de susurrer à son oreille.

    - Alors petit dépravé, tu veux bouger d’ici ou tu t’en contenteras ? Personnellement je peux faire ça n’importe où alors dis-moi…aurais-tu un fantasme particulier ? je pourrais…le réaliser pour toi.

    Et, au fond, le professeur espérait vraiment que ce soit le cas parce qu’ainsi ce serait beaucoup plus amusant et surtout intéressant pour lui. Qu’est-ce qui pouvait bien passer par la petite tête du jeune homme qu’il cachait si bien ? A quoi ressemblait son fantasme le plus fou ?

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Lun 3 Déc - 21:41

    C'était d'ailleurs l'une des choses qu'il aimait le plus chez son compagnon. Le fait qu'il soit terriblement imprévisible. Il ne réfléchissait pas tellement avant d'agir, et donc le rockeur ne pouvait pas lire en lui comme il le faisait normalement. Si bien qu'une fois que le prédateur l'avait coincé, il était totalement à sa merci. Et il savait que c'était a son grand plaisir. Il n'aimait rien de plus que de posséder quelque chose qui lui échappait presque constamment physiquement. C'était sa plus grande faiblesse d'ailleurs. Et l'une des raisons pour laquelle il arrivait à avoir une telle emprise sur lui, qu'il le veuille ou non.

    En tout cas, pour l'instant, c'était son compagnon qui avait le dessus sur lui et il ne prenait pas des gants pour le lui faire comprendre. Le pauvre rockeur ne savait plus ou donner la tete. Il n'arrivait plus à respirer correctement, et son cœur battait plus fort et plus vite qu'un tambour de guerre. En plus, il était plaqué contre le mur à essayer de se soulever comme il pouvait pour ne pas tomber sur le sol, entre deux gémissements mal controlés. Quelque chose lui disait qu'il allait ENCORE devoir essuyer des regards étranges de la part de ses voisins...mais pour l'instant, c'était bien le dernier de ses soucis.
    A l'instant ou il put reprendre son souffle et un minimum ses esprits, il grimpe comme un koala sur son amant et s'accrocha si fermement à lui que meme si Sofian avait voulu le décrocher, il n'en aurait pas été capable.

    Fidèle à lui même, il le provoqua de nouveau, avec le large sourire de celui qui n'en avait jamais assez.
    - Tu sais bien que non.

    Oh oui il le savait mieux que personne, et les souvenirs de leurs ébats passés ainsi que la position dans laquelle ils étaient à cet instant le firent rougir violemment et il se demanda ce qu'il pouvait bien lui réserver, à présent. De toute évidence, une soirée qui s’annonçait vraiment horrible, qu'il aurait sûrement passé à pleurer une énième dispute avec un énorme pot de glace dans les mains, prenait une tournure bien plus intéressante.
    Il aida le plus vieux à se déshabiller et il se retrouva de nouveau plaqué contre le mur.

    - Alors petit dépravé, tu veux bouger d’ici ou tu t’en contenteras ? Personnellement je peux faire ça n’importe où alors dis-moi…aurais-tu un fantasme particulier ? je pourrais…le réaliser pour toi.
    -Petit dépravé ??!

    Le jeune homme fit une expression choquée qui voulait dire « tu ne me toucheras pas, puisque c'est ca ! », mais il ne bougea pas pour autant de la ou il était, réfléchissant à un endroit intéressant.
    Finalement, quelque chose lui vint en tete et il sourit malicieusement avant d'aller lui mordiller le lobe de son oreille.

    -Je dois avouer que j'ai une petite faim...fit il en souriant largement et en désignant la cuisine d'un simple coup d'oeuil.
    Il était plus que sur que le plus vieux savait parfaitement ou il voulait en venir et qu'il exécuterait ses envies avec grand plaisir.
    D'ailleurs, il avait bien pensé, puisque quelques minutes plus tard, il se retrouvait assis sur le comptoir en marbre de la cuisine, après que le plus vieux aie fait valser consciencieusement tout ce qu'il se trouvait dessus.
    Il s'embrassèrent à perdre haleine. Gémissant dans le baiser, le jeune homme passa ses mains dans son dos, le griffant sans aucune hésitation.

    Il passa sa main droite derrière lui et attrapa discrètement une bouteille sur le comptoir. Le jeune homme ne se rendit compte de rien avant qu'il ne tire son calecon et ne se mette à y verser de la sauce au chocolat.
    Eclatant de rire au regard choqué de son compagnon, il le repoussa, l'air vraiment vraiment vilain et le fit s'appuyer sur le comptoir avant de lui enlever son dernier morceau de tissu.

    -Je t'avais dit que j'avais faim non ?
    Demanda t'il avant de tomber à genoux devant son compagnon, particulièrement prêt à le faire devenir tellement fou qu'il ne lui laisserait pas une seule chance de s'en sortir ensuite.

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mar 4 Déc - 18:48

    Sofian pourrait être qualifié de libertin, si vraiment il fallait lui donner une étiquette. Parler de sexualité ne le gênait pas du tout, de la sienne encore moins. Bien sûr il avait une intimité et une certaine réserve parfois mais il n’était en aucun cas perturbé par le fait de parler de sexe…encore moins de fantasme. Personnellement au contraire, il était persuadé que tout un chacun avait son propre fantasme et que celui-ci les reflétait parfaitement. Pas besoin de dire qu’il était enthousiaste et surtout impatient de connaître celui de Satoru, ce rockeur dévergondé qui se faisait pour un mignon petit agneau. Pendant longtemps il avait crû lui aussi qu’il était aussi innocent qu’un petit enfant…mais tout le monde sait qu’un enfant c’est tout, sauf innocent…C’est juste qu’ils le cachent mieux que les adultes !

    Son air indigné le fit rire, comme s’il avait tort ! Ce qu’il savait que non…et il attendit patiemment, quoique de moins en moins…

    - Je dois avouer que j'ai une petite faim...

    A ces mots un léger sourire étira les lèvres du professeur. Alors c’était ce genre d’endroit sur lequel il fantasmait hein ? Intéressant…comme quoi il ne pensait vraiment qu’à manger ! Un vrai ventre sur pattes. Mais ça lui allait amplement et la perspective des réjouissances qui l’attendaient l’enhardit bien plus que de raison et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il était déjà arrivé à la cuisine, portant toujours le rockeur à bout de bras. Une fois vers le comptoir il envoya valser d’un seul mouvement de bras tout ce qui y était entreposé et le gênait, et il déposa sans douceur le jeune homme sur le marbre, venant immédiatement capturer ses lèvres.

    Il faut dire que Satoru était de plus en plus réceptif et l’entendre gémir sous ses baisers et ses caresses étaient la plus belle chose au monde…la plus excitante aussi. Trop occupé dans sa recherche de plaisir, il ne vit pas l’arme fatale dans la main du rockeur et ne se recula que trop tard. Déjà, un liquide froid et marron foncé s’écoulait de son nombril à ses parties intimes, continuant le long de ses jambes et tâchant son sous-vêtements. D’abord surpris (on ne lui avait jamais fait ce coup-là !) il ne trouva rien à dire à part un grognement désapprobateur, lui qui était un maniaque de la propreté…

    - Je t'avais dit que j'avais faim non ?

    Sofian ne trouva rien de mieux à faire…que rire. Oui, cette situation lui plaisait. C’était dur de trouver des partenaires pour ce genre de choses loufoques qui en rebutaient plus d’un et, chance pour lui, il venait d’en trouver un excellent. Bon bien sûr il savait qu’il ne pourrait pas faire des choses du genre à chaque fois, Satoru ne le permettrait pas. Il semblait assez formel malgré ses écarts de plus en plus fréquents dû sûrement à sa nouvelle mauvaise fréquentation…Il se mit contre le comptoir à la place du jeune homme et le laissa jouer avec lui. Puisqu’il avait faim après tout…Il n’allait pas le laisser sans nourriture alors qu’il en avait à sa disposition non ? Les mains crispées sur le marbre, les phalanges blanches et les muscles du visage et du ventre contractés, il laissa donc Satoru s’occuper de sa personne et mon dieu qu’il le faisait bien…Le professeur avait rarement connu de caresses buccales aussi bien faites et qui, surtout, lui procuraient autant de sensation dans le bas-ventre. Généralement personne ne se risquait à ce genre de pratique, ou alors les experts étaient très peu. Sofian se demanda où est-ce que le plus jeune avait appris à faire tout ça…la pratique ? Une vengeance après être resté 6 mois aveugle ? Espérait-il le dépasser en devenant meilleur partenaire sexuel auprès des autres ? Aucune idée et franchement, même s’il se posait la question ce n’était pas sa préoccupation première.

    Non, pour l’instant il fit ce que toute personne censée ferait à sa place : il profité de ce qu’on lui offrait. Et ce cadeau devenait de plus en plus dur à supporter, il faut être franc. C’était plus éreintant que ces nombreuses heures de sport dans le gymnase et ses muscles tendus en témoignaient. L’ancien yankee finit par se soutenir au comptoir d’une main alors qu’il se redressait légèrement pour passer ses doigts dans les cheveux ébènes du plus jeune, qu’il empoigna durement pour lui imposer un rythme plus soutenu et rapide. Il se demanda si, lui, il irait jusqu’au bout…ça aussi, peu le faisaient…Satoru allait-il accepter un supplément à sa nourriture ordinaire ou serait-il déjà repu… ?

    En réalité, pas le temps pour le rockeur d’y penser même parce que Sofian, n’en pouvant plus après ces minutes de tortures, finit par tout simplement se laisser aller dans sa bouche...

    - S-Satoru...

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Ven 14 Déc - 22:17

    Cette liberté d'expression qu'il avait avec le professeur plaisait au jeune homme. C'était terriblement agréable. Il n'avait encore jamais connu ca parce qu'il s'était toujours cantonné à cette image de gentil garçon qu'il s'était efforcé de maintenir depuis sa sortie du lycée. Il était entrain de gouter à nouveau aux plaisirs de la provocation grâce à son compagnon, et quels plaisirs ! Son fantasme...Il n'y avait encore jamais réellement pensé. Quand il était jeune, il l'avait fait dans beaucoup d'endroits originaux mais n'avait jamais réellement apprécié. Du sable dans les vêtements, des hématomes gros comme le poing dans le dos...etc...
    Aujourd'hui, il avait juste l'embarras du choix. Bien que dans son état actuelle, il aurait opté pour inaugurer chacune des pièces de cet appartement, même si il ne pouvait plus se lever le lendemain, il finit par arrêter son choix sur la cuisine. En fait, il avait une idée plutôt amusante qu'il aimerait mettre en pratique.

    Ni une ni deux, les voilà dans la cuisine, ayant tout envoyé balancer dans leur hate de faire ce pourquoi ils y étaient venu. Mais le plus jeune n'allait pas laisser son compagnon s'occuper de lui aussi facilement. Non, il voulait mettre son petit grain de sel. Et quoi de mieux pour cela d'une bouteille de sauce chocolat ?
    Avec un sourire parfaitement démoniaque, il jugea la réaction de son compagnon, à la hauteur de ses espoirs, de toute évidence. Puis il le colla contre le comptoir en marbre et finit par s'occuper de lui comme il le fallait.

    Quoi qu'il en pense, le plus jeune n'avait pas tant d'expérience que cela. Mais c'était vrai que ca lui faisait toujours bien plaisir de pouvoir avoir un pouvoir sur cette panthère noire et féroce qu'était Sofian...Ca lui procurait une délicieuse sensation presque aussi envoûtante que ses baisers. Et ca ne tarda pas à faire effet. Bien qu'il se retenait d'avoir une réaction totalement libérée, le plus jeune le voyait parfaitement à la facon dont ses muscles se contractaient et sa respiration s’accélérait. Quelques secondes plus tard, sa main vint se loger dans ses cheveux et pour se venger (gentiment), le plus jeune relacha sa proie pour souffler dessus, le taquiner, avant qu'il ne revienne le prendre dans sa bouche.

    Il n'avait rien réellement prévu pour la suite, mais quand ca arriva, ce fut comme naturel. Normalement, il aurait été dégoûté, ou aurait tout simplement recraché, mais se fut presque comme si il ne s'en rendit pas compte. Il était beaucoup trop content d'avoir réussi a faire perdre ses moyens au plus vieux pour se formaliser.
    Souriant largement en se relevant, il se mit à observer le visage de son compagnon.

    Quoi ?

    - S-Satoru...

    Le jeune homme sourit doucement et revint s'asseoir sur le comptoir, tout à fait nonchalamment pour pouvoir être à la hauteur de Sofian et passer ses bras autour du cou du jeune homme, l'embrassant doucement, puis plus lentement et langoureusement.

    -Alors ? Tu vas agir, ou rester choqué à vie ?
    Demanda t'il en riant.
    Il passe ses jambes autour de ses hanches et le serra contre lui, l'embrassant dans le cou, mordant, léchant, jusqu'à ce qu'il laisse une ou deux petites marques violettes juste au creu de sa clavicule, de facon à ce que seul lui puisse les voirs comme un « dirty little secret ».
    Bougeant doucement ses hanches contre les siennes, il lui lanca un regard qui voulait tout dire « S'il te plait, j'en peux plus, libère moi, fais moi plaisir ».

    Il se demandait comment est ce qu'il allait bien pouvoir faire....ce qu'il avait faire sur un comptoir en marbre. Il faut dire, en toute honnêteté que ce n'était pas la position la plus confortable pour faire ce genre de choses, mais il attendait d’être surpris.

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Sam 15 Déc - 9:36

    Sofian aimait contrôler les choses dans sa vie, autant quand il s’agissait de bagarres que de cours ou d’actes sexuels. Et ses partenaires savaient qu’on ne prenait pas le dessus sur lui. Au pire, comme Satoru était en train de le faire, on s’amusait un peu parce qu’il vous en laissait l’occasion. On le taquinait afin d’en avoir plus ensuite. Sous ses airs d’homme-rockeur-petit caïd, il savait bien que le jeune homme était d’une manière ou d’une autre soumis à sa volonté. Pas esclave, juste soumis. Il faisait le malin maintenant mais plus tard…il serait tout à lui et cette simple pensée suffit à le faire partir dans les méandres du plaisir dans un rauque.

    - Quoi ?

    Il osait lui dire ça de façon provocante, genre « quoi qu’est-ce que t’as ? » et il grogna en essayant de parler, ou de retrouver une respiration à peu près normale. Le professeur lâcha le comptoir et s’en écarta alors que le plus jeune allait s’y rasseoir. Se retournant, Sofian pouvait avoir une vue magnifique sur son adversaire qui lui redonna de l’ardeur. Alors qu’ils s’embrassaient, il agrippa ses hanches fermement jusqu’à glisser jusqu’à ses fesses.

    - Alors ? Tu vas agir, ou rester choqué à vie ?

    Il le cherchait encore c’est pas vrai…Il ricana.

    - Toi tu ne paies rien pour attendre. Pour la peine je vais prendre tout mon temps avec toi…

    Sa stratégie serait donc la lenteur insupportable, jusqu’à ce que ce soit au tour de Satoru de supplier. D’ailleurs celui-ci commençait déjà en se frottant indécemment contre lui tout en le mordillant. Sofian fronça les sourcils en sentant la marque dans son cou, il n’avait pas pour politique de se trimballer avec ce genre de marque amoureuse sur lui, et d’une seule main rapprocha encore son bassin de celui du plus jeune. Ce dernier, il pouvait le sentir, était fin prêt mais c’était à son tour de jouer et il allait le faire bien.

    Empoignant ses poignets d’une main ferme, il écarta ses bras d’autour de son cou et les positionna au-dessus de sa tête. Puis, caressant langoureusement son torse, il le fit petit à petit se pencher en arrière jusqu’à s’allonger de toute sa longueur sur le comptoir en marbre. La paume de la main toujours sur sa peau, il sentit parfaitement le frisson du rockeur quand il entra en contact avec la matière dure et froide dans son dos. Traçant des lignes invisibles sur son torse, entre ses pectoraux et son nombril, il joua encore un peu à son tour en le taquinant de ses doigts et de sa bouche, jusqu’à ce qu’enfin il le sente vraiment au bord du gouffre et prêt à supplier.

    Ses mains vinrent se placer sur ses étroites hanches et, d’un coup sec, il tira le corps du plus jeune vers lui. Le plus drôle, et le but de cette position, c’était que Satoru n’avait quasiment rien à se raccrocher. Les bords du comptoir étaient trop mal placés pour qu’il les attrape sans se faire du mal. Sofian, lui, restait bien au bout si bien que le jeune homme, ainsi, était à son entière disposition et pas besoin de dire que cette simple chose l’excitait encore plus. Pour débuter, ce serait parfait.

    Bien sûr en amont il le prépara à l’acte lui-même. L’intérêt n’étant pas de lui faire mal ou de lui passer l’envie de coucher avec lui ! Mais même là, Satoru ne mit pas longtemps avant de s’y faire et d’en demander bien plus, ce qui lui tira un sourire démoniaque. Il se pencha en avant pour effleurer ses lèvres des siennes tout en le fixant avec des yeux vicieux.

    - Mais en fait tu n’es qu’un petit pervers, à ce que je vois. Regarde-moi ça…

    Il faisait bien sûr mention des jambes du rockeur indécemment écartées pour lui et, riant de sa voix grave, Sofian ne mit pas longtemps à le posséder et, sans attendre, commença de profonds et rapides mouvements de hanches, soutenant un peu surélevées les jambes du plus jeune tout en mordillant le début de ses cuisses. Il allait drôlement s’amuser ce soir…

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Lun 24 Déc - 0:21

    C'est vrai que Satoru était intoxiqué jusqu'au plus profond dans sa chair par la personne du professeur de sport. Au fond, il pouvait faire tout ce qu'il voulait de lui...Mais il n'était pas assez bête pour le montrer et lui donner des idées pour l'asservir. Le rockeur était quelqu'un de totalement indépendant, et qui détestait qu'on lui dicte sa conduite. Pourquoi croyez vous qu'il avait du se forger un caractère comme le sien au fil des années ? Il fallait bien qu'il se fasse respecter par les géants d'adolescents auxquels ils devaient apprendre quelque chose à propos de la musique, qui était un art particulièrement délicat.

    Après s'etre pleinement amusé du retournement de situation, le jeune homme sauta avec agilité sur le plan de travail, se remettant à nouveau à la hauteur de son compagnon, souriant malicieusement tout en entourant ses hanches de ses jambes.

    - Toi tu ne paies rien pour attendre. Pour la peine je vais prendre tout mon temps avec toi…

    Oups...avait t'il un peu trop joué avec le feu ? Non...Sincèrement, il s'en fichait totalement. Au contraire, il préférait ca. Il lui fit tout simplement un regard de défi et attendit que le plus jeune homme agisse.
    Et il n'avait pas blagué. Il le comprit rapidement en se retrouvant allongé sur le comptoir en marbre, les mains coincées dans un étau de..marbre, ou presque.

    Il gigota, gémissant légèrement, mais s’empêchant, se faisant violence pour ne pas le supplier, bien que l'envie ne lui manque pas.
    Il se contenta de le dévisager avec un regard à damner un saint, qui, il l'espérait, le rendrait assez fou pour qu'il passe rapidement à la suite. Malheureusement, il en fallait beaucoup plus pour lui faire perdre pied.
    Heureusement, il sentait qu'aussi joueur qu'était son compagnon, il était trop impatient pour pouvoir s'amuser trop longtemps avec lui.

    Et le plus vieux ne tarda pas à le préparer pour la suite. Ca s'avéra particulièrement facile et très peu douloureux, tant il était impatient de ne faire qu'un avec lui.
    -Oh F*ck...gémit il en bougeant ses hanches contre celle du plus vieux, le suppliant presque de continuer sans lui laisser aucun répit. Et il ne se fit pas prier.
    En quelques secondes seulement, il remplissait complètement le rockeur, qui se cambra en serrant les dents, la douleur ne durant que l'espace d'une seconde avant que le plaisir ne le frappe de plein fouet, le faisant s'aggriper aux bras du plus vieux, qui n'avait pas attendu qu'il lui donne son accord pour procéder. Et tant mieux.


    - Mais en fait tu n’es qu’un petit pervers, à ce que je vois. Regarde-moi ça…

    -T'étais...pas mieux que moi...

    Inutile de lui rappeler dans quel état il était quelques minutes plus tot quand c'était lui qui tenait les rênes. Il rit doucement, malicieux. Mais rapidement, le plaisir le rattrapa et il gémit doucement, griffant ses bras comme un chat sauvage.
    Il n'avait pas oublié son objectif de le rendre fou furieux, cependant et, il resserra brusquement ses jambes sur ses hanches, contractant tout ses muscles autour de lui et ce plusieurs fois de suite.

    -Bon sang, Sofian...

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mar 25 Déc - 23:43

    - Oh F*ck...

    Depuis quelques secondes déjà il prenait un malin plaisir à préparer son partenaire à la suite et ceci sans aucune considération pour ses plaintes ou autres gémissements intempestifs. Sofian savait bien qu’il donnait là à Satoru trop et peu en même temps. Trop pour qu’il reste sagement en place sans rien dire mais pas assez pour qu’il soit vraiment satisfait. C’est qu’il était gourmand le petit rockeur ! Et apparemment adepte des mots crûs…ça lui allait ! Bientôt il devint si bouillonnant et quémandant que le plus vieux ne tarda pas à partager son plaisir et ne fit qu’un avec lui. L’effet fut immédiat et presque douloureux. Force était de constater que ça n’avait pas changé depuis l’unique dernière fois ! Il venait de faire un seul geste et déjà il était prêt à se damner pour en avoir un autre…et il le fit. Maintenant qu’il y était, hors de question d’arrêter sans avoir eu son comptant et s’il y a une chose que le plus jeune ignorait peut-être, c’était que quand il décidait de faire durer, il s’arrangeait pour que ce soit le cas. Toujours. Alors il était sûr que s’il avait envie de jouer avec Satoru pendant 3 heures d’affilées, ce qui était déjà énorme, il y arriverait. Et vu comme il était sensible à chacune de ses caresses ou chacun de ses mouvements, inutile de dire que ça allait être plus facile que prévu…

    Peut-être qu’il n’était pas mieux que lui avant mais pour l’instant c’était bien le professeur qui menait le jeu et il comptait bien le faire encore quelques temps ! S’il était pour les échanges de rôles occasionnels, il ne supportait pas avoir constamment le dessous voire pire, mettait un point d’honneur à dominer son partenaire sexuel. Et il semblait que le rockeur essayait de lui soutirer ce titre. Et aussi extraordinaire soit-il, il ne comptait pas plus le laisser faire qu’un autre !

    - Bon sang, Sofian...

    Le jeune homme sourit légèrement avant de grogner de plaisir en sentant à quoi jouait le plus jeune avec lui. Il ne le pensait pas aussi sadique ! Bien sûr il en avait déjà vu venant de sa part, mais de là à continuer son petit jeu en plein acte…Le professeur pouvait parfaitement le sentir resserrer ses muscles autour de lui alors qu’il continuait ses mouvements de plus en plus rapides et brutaux et ça ne faisait que le rendre encore plus fou qu’avant.

    - Espèce de…

    Le plus vieux, n’en pouvant plus, décida de prendre le taureau par les cornes et se coucha à moitié sur son compagnon pour venir lui dévorer les lèvres tout en continuant ses allées et venues en lui. Il espérait ainsi le déconcentrer suffisamment pour qu’il arrête ce qu’il faisait sous peine qu’il ne se contrôle plus ! Seulement l’effet de surprise ne dura pas longtemps et bientôt il s’en servait tout aussi bien pour le rendre encore plus dingue ! Se soutenant d’un bras, Sofian vint passer l’autre dans le dos du plus jeune et le souleva légèrement pour le coller contre lui et lui faire quitter le marbre du plan de travail quelques instants. Ce dernier fut donc obligé de s’accrocher à lui et ainsi, l’ancien yankee pu lui dévorer le visage et le cou de baisers alors que, petit à petit, il venait le faire s’asseoir en face de lui. Une fois sûr qu’il était bien bloqué entre ses bras, il vint le soutenir en posant ses deux mains sur chacune de ses fesses et le pressa vigoureusement contre lui, l’aidant dans ses mouvements tout en lui accordant des sensations supplémentaires. Il n’y avait pas que lui qui pouvait jouer ! Les lèvres à quelques millimètres des siennes, ils respiraient ensemble, aspirant le souffle de l’autre.

    - J’en ai…pas fini avec toi, crois-moi…on va voir qui va…gagner…

    A ces mots, il redonna un violent coup de rein, certain qu’il aurait du succès…

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

avatar

✎ MESSAGES : 112
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 28/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Hyde [Laruku]
❥ PSEUDO : Ezeckiel


MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mer 2 Jan - 20:04

    Cet homme avait un sérieux goût pour le sadisme. Mais ca, il le savait depuis un moment déjà, pas vrai ? C'était sûrement l'une des choses qui le faisait craquer pour lui, qu'il ait l'air de prendre autant de plaisir que lui à le torturer gentiment.
    En tout cas, pour l'instant, le rockeur plein d'aplomb s'était totalement évaporé sous la chaleur, et il avait la sensation que chacun de ses neurones avaient simplement surchauffé et explosé sous la pression. Il n'aspirait qu'a une chose, que le plus vieux arrete de s'amuser avec lui et qu'il vienne le rejoindre....Histoire qu'il aie l'occasion de se venger, lui aussi.

    Heureusement, le rockeur savait se montrer particulièrement convaincant, et le plus vieux ne tarda pas à exaucer son vœu, et il constata avec un sourire malicieux qu'il en avait autant besoin que lui, de toute évidence. A la force de ses abdos, il se hissa de nouveau et attrapa le cou de son compagnon, le griffant à chaque coup de reins un peu trop violent. Mais la douleur s'estompa très rapidement et bientôt il en redemandait encore, non sans rappeler subtilement que si il voulait, c'était son compagnon qu'il pouvait faire supplier.
    D'ailleurs, un grognement plus que satisfaisant le fit rire malicieusement et il retenta de nouveau l'expérience en insistant un maximum se faisant lascif et aussi sadique que le plus vieux.

    Ca eu le mérite de le faire réagir très rapidement.

    - Espèce de…

    Il ne répondit rien, beaucoup trop essoufflé pour cela, mais il fit un de ces airs innocents dont il avait le secret. Juste avant de se faire de nouveau plaquer sur le comptoir, son compagnon montant au dessus de lui pour l'achever. Poussant un cri en se cambrant tellement qu'il manqua de se briser la colonne vertébrale, il se faisait vraiment malmener par le plus vieux si bien qu'il se demandait comment il ferait pour s'en sortir indemne cette fois ci. Bientôt, il quitta le plan de travail pour se retrouver accroché à Sofian en mode koala, ne lui laissant aucune marge de manœuvre. Il devait se contenter de subir (ce qui était loin d'etre désagréable, croyez moi) et devait laisser le plus vieux prendre les reines.
    Et il se faisait un plaisir de lui rappeler qui était le patron.

    - J’en ai…pas fini avec toi, crois-moi…on va voir qui va…gagner…

    Poussant un cri sous les nouveaux assauts du plus vieux, il trouva quand meme la forte de faire peser soudainement tout son poids sur le plus vieux, le faisant trébucher contre le mur le plus proche. Ayant de nouveau l'effet de surprise de son coté, il resserra à nouveau ses muscles pour ralentir les allées et venues du plus vieux jusqu'à ce qu'elles soient vraiment très très lentes et très très compliquées pour le plus vieux.

    -C'est qui...qui a gagné … ?

    La dernière fois, il l'avait eut, certes, mais maintenant, tenait à ce que le plus vieux soit celui qui doive lui demander.
    Finalement, le sentant très proche de la fin et sentant sa propre excitation devenir très douloureuse. Il finit par relâcher la pression et laisser le plus vieux reprendre son affaire, venant se soulager lui même en accompagnant les mouvements de bassin du plus vieux des siens.

    Ils ne tardèrent pas à atteindre le septième ciel tous les deux.

_________________

Love is a game, no winner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PROFESSEUR DE SPORT SPECIALITE ARTS MARTIAUX
PROFESSEUR PRINCIPAL DE LA 3C
« La violence aux mains du peuple n’est pas la violence, mais la justice. »


ⓒ COPYRIGHT : Biditoche ♠
☆ SURNOMS : Socchan, Kuro-san, Kurodan, K.S (par sa cousine), Kuro-chan
➸ J'AI : 30 ans
✎ MESSAGES : 397
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Gackt
♞ POINTS PROFESSEUR : 20
✤ DOUBLE COMPTE : Kuroda Seira
❥ PSEUDO : Biditoche



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    Mer 2 Jan - 23:13

    Ce n’était qu’un jeu supplémentaire entre eux. Peu importe leurs sentiments, à la fin ils finissaient toujours pas se mesurer l’un à l’autre, même pendant le sexe ! A croire que leur plus grand plaisir, en réalité, était de s’affronter et rien d’autre. Là était sûrement leur manière de se déclarer…ça pouvait s’y apparenter pour Sofian. Et si tel était le cas, alors là il était en train de lui faire une déclaration d’amour encore plus grandiose que Roméo lui-même ! Pas de balcon, juste un plan de travail en marbre…comme quoi pas besoin d’un grand décor pour contenter tout le monde…

    En parlant de contenter, ils en étaient venus à se mettre des bâtons dans les roues. Le professeur faisait tout pour reprendre le contrôle que Satoru tentait de lui prendre et il faut dire qu’il arrivait bien à lui faire perdre la tête. A chaque mouvement de bassin ses muscles se resserraient et le plus vieux devait redoubler d’effort pour atteindre ce qu’il voulait. C’était une pure torture, mais en même temps tellement délicieuse parce qu’ainsi, en ralentissant, il ressentait encore plus tout ce qu’il y avait à ressentir. Chaque contact était comme une brûlure au fer rouge et la moindre de ses tentatives ne faisait qu’aggraver la situation. Bientôt, il lâcha prise une seule petite seconde et se retrouva loin contre le mur avec le rockeur qui jubilait au-dessus de lui. Grognant, il trouva la force de se retourner pour le coller lui au mur et tenter de reprendre la main.

    - C'est qui...qui a gagné … ?
    - Ce n’est pas encore fini.

    Non, il n’allait pas se laisser faire ainsi ! Attrapant ses poignets, il les bloqua contre le mur et reprit ses mouvements, plus brutaux encore que les autres fois si c’était encore possible, si bien que les voisins devaient avoir leurs murs tremblant…Il sentit très bien le moment-même où Satoru relâcha la pression. Alors il reprit son rythme d’avant si bien qu’il ne tarda pas à atteindre son apogée. Son torse collé à celui du plus jeune, il lâcha ses poignets pour attraper ses hanches et les placer de telle sorte qu’il aille encore plus loin en lui jusqu’à vraiment, enfin, relâcher toute la pression. Il n’avait même pas eu besoin de s’occuper de Satoru pour que celui-ci l’accompagne tellement leur acte charnel avait été violent.

    Le plaquant par la seule force de son corps, son torse se soulevait en suivant sa respiration saccadée et il enfouit sa tête dans son cou, pas prêt à se sortir de cette position. Non, ainsi il ressentait une puissante chaleur, celle d’être avec lui, en lui, union charnelle certes mais aussi spirituelle, pour une fois. Peu à peu l’air lui revint, sa respiration se calma et prit un rythme plus régulier et il frissonna légèrement en sentant un courant d’air passer. Il releva la tête et se retira doucement de lui avant de revenir se coller contre son amant et le couvrir de baisers brûlants. Comme s’il n’était pas encore rassasié. Puis, les lèvres dans son cou, il commença à suçoter sa peau jusqu’à ce qu’une petite marque rouge apparaisse et il se recula légèrement, satisfait.

    - Voilà. Avec ça tu es à moi. Je me charge de l’entretenir dès que possible. Il ne faudrait pas qu’on puisse croire que tu es disponible…

    Il eut un petit sourire et revint l’embrasser avec l’air de dire qu’il était bien partant pour un second round.

    - Alors … ? Douche ou revanche sur l’oreiller ?

    Sofian eut un petit rire sadique et fixa son amant droit dans les yeux.

_________________

Gakuhai:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Everybody has a little secret...Ft. Satoru    

Revenir en haut Aller en bas
 

Everybody has a little secret...Ft. Satoru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HIKARI GAKUEN :: CHUUSHINGAI 中心街-