AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trouble is a friend [Pv Anzai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 3B
Capitaine du club de Basket
Saijoukyû no Fighting Man !


ⓒ COPYRIGHT : mina (moi)
☆ SURNOMS : KenKen
➸ J'AI : 18 ans
✎ MESSAGES : 156
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 23/05/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Yamashita Tomohisa
₪ POINTS ELEVE : 130
✤ DOUBLE COMPTE : Non
❥ PSEUDO : mina


—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Trouble is a friend [Pv Anzai]   Mer 2 Jan - 21:00

Entouré de cheerleaders et de fans surexcitées. Super comme tableau. Il préférait tout de même imaginer le stade rempli, le crissement du parquet sous ses baskets neuves – ou très usées, au choix -, les cris du public, les gens qui retiennent leur souffle, les exclamations des joueurs quand il y a une faute, un panier, ou qu’il faut se passer la balle de façon stratégique. Les cheerleaders, il ne le voyait même plus à force. Leurs cris stridents d’encouragement donnaient peut-être du courage à certains, mais pour Ken c’était plus un bourdonnement entraînant la déconcentration qu’autre chose. Mais comment oser demander à ne pas avoir de cheerleaders sur un terrain de Basket ? Il aurait l’air ridicule. Puis mine de rien, pour l’instant il n’était pas en équipe olympique, juste au lycée, et les cheerleaders ét aient toutes membres d’un club dans lequel elles se donnaient à fond comme il se donnait à fond pour le sien. Alors comment leur reprocher ? Par contre, les fans hystériques comme celles qui s’étaient trouvé cet après-midi derrière Hikaru durant le match l’exaspéraient au plus haut point. « Drôle de vision du Basket, dis-moi. Tu psychoterais pas un peu, à focaliser sur la gent féminine dans l’univers du Basket ? » dit-il en plaisantant.

Puis elle s’était éclipsée pour se mettre à l’aise et lui en avait fait tout autant au même moment, en priant pour ne pas se retrouver à poil devant elle à cause d’un concours de circonstances. Bref … La petite plaisanterie d’Hikaru concernant son look décalé comparé à celui de d’habitude fit rire le jeune homme malgré la fatigue et l’heure tardive. Bah quoi, il l’aurait vue sous toutes ses coutures. Uniforme du lycée, jolie robe de soirée, jogging de rappeuse et … à moitié nue ? Hein ? C’était bien ce qu’il avait failli se passer si la jeune fille n’avait pas retenu à temps le vêtement au niveau de ses hanches fines. C’était sûr qu’il était plus épais qu’elle, mais quand même. Mea culpa, Il avait pété l’élastique de ce jogging il y a fort longtemps, d’où le fait qu’il ne portait que chez lui. Et il aurait l’air d’un bouffon à mettre une ceinture par-dessus un jogging donc bon. Il en avait perdu son latin, euh pardon, son japonais. Elle venait même de lui demander si elle ne pouvait pas tout simplement retirer le pantalon qui ne servirait strictement à rien s’il se cassait la gueule toutes les trente secondes. Effet garanti, l’un comme l’autre était désormais rouge pivoine. Si bien que le jeune homme avait maladroitement bafouillé que c’était ok avant de se rapprocher de la porte et de lui souhaiter une bonne nuit après avoir dit qu’il dormirait à côté pour sa part.

Contre toute attente, alors qu’il posait la main sur la poignée de la porte de sa chambre, Hikaru le rappella et lui demanda s’il ne pouvait pas rester. Hein ? Sérieusement ? Il n’était pas en train de vivre un rêve éveillé sous l’effet de la fatigue ? Il se pinça. « vraiment ? » Bon, il avait l’air un peu con là quand même. Comprenant qu’il était bel et bien dans la réalité après avoir ressenti une douleur fulgurante au niveau de sa joue, là où il s’était pincée, il lâcha la poignée et revint vers le lit. « Ce … ça ne te gêne pas, que je dorme … avec toi ? »Mais quel boulet, comment voulez-vous qu’une fille amoureuse soit répugnée à l’idée de dormir avec son chéri ? Non mais vraiment Ken, t’es sûr que tu regardes tant de drama que ça ? Toi alors. « Bon … » Il releva la couette et invita la jeune fille à s’y glisser. Pendant ce temps, il changea les lumières, allumant celle sur sa table de chevet et éteignant la grande qui commençait à lui faire mal aux yeux à force de trop éclairer. Puis, timidement, il rejoignit la jeune fille à côté d’elle. L’avantage d’être un gosse de riche c’est qu’au moins tu te sentais pas ridicule quand tu invitais ta copine à dormir. Au moins Ken avait un lit deux places. Bon, le lit simple aurait permis un rapprochement, mais gênés comme ils l’étaient déjà, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin. Il éteignit alors la lumière, le noir le mettrait sans doute plus à l’aise. Et timidement, il passa son bras autour de l’épaule d’Hikaru afin que celle-ci puisse poser sa tête sur son torse. S’il pouvait servir de coussin, c’était bien, non ? « Attention, je suis un athlète, je dois avoir le corps en béton ahah, c’est pas confortable ! »plaisanta-t-il pour détendre l’atmosphère. Se détendre lui surtout, tout gêné qu’il l’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Kirin-art-school.net

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 3B
AUTRES membre du club de musique


➸ J'AI : 18 ans
✎ MESSAGES : 58
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 06/08/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Yui
✤ DOUBLE COMPTE : non
❥ PSEUDO : mYv3



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Trouble is a friend [Pv Anzai]   Jeu 3 Jan - 13:38

Ken remarque que je reste très focalisée sur les femmes en parlant du basket. Moi, psychoter? Grave. Ce que j'ai vu et entendu cet après-midi ne va pas en me rassurant. Sérieusement on aurait été dans un concert d'un Johnny's ça aurait été le même tableau. En pire, peut-être. Non même sûrement.

-Bah j'ai de quoi en même temps...

Je réponds avec une moue toute gênée, en regardant mes pieds, comme une gamine prise sur le fait. Anzai par-ci, Anzai par-là toutes les 3 secondes ça fait peur! Bon je fais exactement la même chose... Mais mon cas est différent. J'ai la raison du siècle: c'est mon copain. Normal donc. Bon à part ça tu t'enfonces Hikaru. Je rebondis sur sa plaisanterie.

-Quoi que t'as raison, je devrais faire plus attention aux joueurs. Paraît qu'il y a du niveau chez tes coéquipiers.

Je me mets à rire en lançant un regard amusé à Ken. Il veut plaisanter, j'en fais de même. J'espère juste qu'il ne va pas se vexer. J'aurais pu vérifier ce qui se dit cet après-midi s'il n'avait capté toute mon attention. En même temps avec un capitaine pareil difficile de rivaliser... Et je ne suis pas la seule à le penser. Ah les bruits de couloir, c'est fou tout ce qu'on apprend. Je suis en train de passer pour la commère de service mais le pire c'est que je n'y prête pas plus attention que ça. Simplement, comme dans tous les lycées du monde, quand il se passe quelque chose on le sait tout de suite. Un monde médiatique avec ses stars et ses fouineurs à petite échelle.

Trêve de plaisanterie, je file à la salle de bain me débarbouiller et me changer. Si jusque là notre timidité maladive avait quasiment disparue, mais ça ne pouvait pas durer. Ce serait trop beau. Alors que je fais mon petit numéro de rap, le jogging descend tout doucement... Hein?! Réflexe. Ouf, c'était moins une. Sauf que si je le garde ce genre de scène va se reproduire indéfiniment, et c'est pourquoi je demande à Ken si je peux l'enlever, les joues aussi rosies que les siennes. Il est d'accord, bien qu'aussi sonné que moi, et je m'exécute en vitesse. Me voilà donc les gambettes à l'air. Ken tente alors de s'éclipser. Ah nan! Imagine le lendemain il y a quelqu'un qui débarque dans sa chambre et cette personne tombe sur moi je fais comment? Et puis c'est nul un lit aussi grand juste pour moi... Ni une ni deux, je le retiens de justesse et lui fais les yeux doux pour qu'il reste. Sauf que sa réaction fut un peu... décalée. Visiblement il ne s'y attendais pas et se pinça la joue. Trop chou! Je ne peux pas me retenir de rire et lui réponds que ça ne me dérange pas de dormir avec lui en faisant « non » de la tête. De toute façon je sais pertinemment qu'il ne peut rien se passer tout simplement parce que je ne peux pas. Je veux dire, c'est trop tôt, et je ne serai jamais comme ces filles que l'on juge « facile ».

Il revient timidement vers le lit et m'invite à m'allonger alors qu'il troque la lumière de la pièce contre sa lampe de chevet. Le meilleur moment de la journée arrive enfin. Il me rejoint et éteint la lumière, avant de passer un bras autour de mes épaules. Je pose timidement ma tête sur torse tout chaud. Je nage en plein rêve. Ken me lance que son corps d'athlète est sûrement trop dur pour être confortable.

-Si c'est toi c'est forcément confortable...

Oh c'est mignon. Sauf que c'est à peine si je me suis entendue dire un truc pareil. Heureusement qu'il fait noir et qu'il ne voit pas mes joues enflammées. Bon, au dodo. Il y en a bien besoin là.

-Ano... Bonne nuit.

Je glisse tout doucement, encore sous le choc de ma précédente phrase. Mais il manque quelque chose pour que je puisse m'endormir tranquillement. Un petit bisou discret sur sa joue toute douce. Voilà, là c'est parfait. Je me réinstalle et ferme les yeux, plus heureuse que jamais. Ca ne m'était pas arriver depuis des années je crois. Les bras de Ken deviennent bientôt ceux de Morphée, et me voilà partie aux pays des rêves en un rien de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trouble is a friend [Pv Anzai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HIKARI GAKUEN ::  :: OMOTESANDO HILLS 表参道ヒルズ-