AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 3C
Rockstar!
Vénérez moi, je suis magnifique, je suis talentueux je suis votre prince!


ⓒ COPYRIGHT : Kamesora (Ks)
☆ SURNOMS : Prince, Prince-sama,Ouji-sama, Hei-chan, Hei-sama...
➸ J'AI : 20 ans
✎ MESSAGES : 136
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 09/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : HITT
₪ POINTS ELEVE : 120
✤ DOUBLE COMPTE : Nop
❥ PSEUDO : Kamesora



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!   Lun 18 Juin - 20:40

Je suis assis sur mes escaliers, oui mes escaliers ! C’est ici que je me pose le plus souvent avec ma bande, c’est notre endroit. En ce moment je suis avec mon petit Hiroto, mon petit ange, mon adorable chou, nous ne sommes que tous les deux, les autres savent que quand nous sommes ensembles il ne faut pas venir nous déranger et nous laisser seuls. Il est mon petit protégé, j’aime sa présence, elle est agréable et apaisante, je me sens moi-même à ses côtés, enfui celui que j’ai été le gars sérieux et adorable. Même si je garde ma carapace de narcissique, avec lui je suis vraiment bien, il doit l’être aussi puisqu’il passe beaucoup de temps avec moi, se confiant, me racontant ses problèmes, je fais celui qui s’en fout, qui n’écoute pas, qui se regarde dans son miroir mais c’est faut j’écoute tous les mots qu’il prononce, et l’air de rien je le conseille et sans qu’il le sache j’essaie de résoudre ses soucis. Il ne faut pas qu’il le sache j’aurais l’air de quoi sinon ? Il va savoir que je me ramollis à son contact que je me transforme en bisounours ah nan faut pas ! Ce qui est vrai mais faut pas déjà que souvent je le prends dans ses bras, lui fais des câlins, lui caresse les cheveux, lui fais des bisous…

Je l’ai toujours trouvé adorable, la première fois que je l’ai vu j’ai cru voir un ange descendu des cieux avec sa petite couette, ses longues jambes, son bassin étroit, sa taille de guêpe, il était sublime avec son petit air innocent et intello. J’étais tombé sous son charme dès le premier regard mais lui m’ignorait, me fuyait et je ne comprenais pas pourquoi je n’avais rien fait pour mériter ça enfin je pense. Peut-être que c’était Alex qui lui avait raconté des choses j’en sais rien. Alexander et moi sommes un peu rivaux et il me déteste depuis qu’on a couché ensemble pourtant la nuit était tout à fait agréable. Bref, il me fuyait jusqu’au jour où dans un couloir il fit tomber ses bouquins et je l’ai aidé à les ramasser.

Mais depuis un moment, il ne me parle que d’un garçon et ça m’énerve, c’est qui ce type, il est toujours en train de dire, qu’il est beau, gentil, adorable… pff foutaise, il ne peut pas être mieux que moi ! Je ne veux pas qu’il m’échappe, qu’on me le prenne c’est mon petit ange ! Rhâ je n’aime pas quand je suis comme ça, mièvre c’est horrible. Il est encore en train de parler de lui, de le complimenter ça me soule vraiment !

« Mais c’est qui ce type ? Dis le moi, je pourrais t’aider si tu veux ! »

Non je ne veux pas t’aider, je te garder pour moi, je suis égoïste mais je ne veux pas que tu m’abandonnes toi aussi mais si tu l’aimes vraiment alors je t’aiderais. J’aimerais vraiment savoir qui est cet enfoiré.

_________________



HeixHiro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamesora-in-your-soul.tumblr.com/

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 2A
AUTRES (underco...)
apporte moi de la lumière pour briller au travers des nuages


☆ SURNOMS : Hiro , petit ange ...
➸ J'AI : 16 ans
✎ MESSAGES : 55
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 09/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Lee Taemin
✤ DOUBLE COMPTE : ...
❥ PSEUDO : petiteétoile


—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!   Lun 18 Juin - 21:48

Si Hiro se trouve là, assit sur les escaliers aujourd’hui, c’est simplement parce qu’il avait envie d’être avec Hei.
Oui vous avez très bien comprit, ce grand gaillard à l’allure rebelle, au piercing et tous ces trucs qui lui aurait fait normalement encore plus peur que n’importe quel autre élève.

Mais Hiro savait maintenant qu’il l’avait mal jugé, enfin n’entendez pas par là qu’il l’avait jugé aux premiers abords, faisant fonctionné tous les stéréotypes encré dans sa culture sans réfléchir un minimum par lui-même.
Il l’avait simplement fuit, comme il l’aurait fait avec n’importe quel autre personne inconnu, n’importe quel autre élève.

Et puis il y avait eu ce jour, il s’en rappelle facilement parce que ce jour l’avais marqué, il avait passé une sale nuit et étais malade ce jour-là, mais comme à son habitude il n’avait tout de même pas voulut rester se reposer chez lui et comble de mal chance, une fois arrivé au lycée il avait appris qu’aucun de ces profs n’assurait les cours pour la journée. Bon il n’allait tout de même pas rentrer chez lui maintenant qu’il était ici, alors il était allez faire le plein de bouquins à la bibliothèque, et comme celle si était trop pleine de monde, il s’était dirigé vers sa salle de classe.
Mais s’était sans compter sa maladresse légendaire, il s’était pris le pied gauche dans le pied droit, une chose en entrainant un autre, il s’était retrouver à tomber tête la première contre le sol du couloir. N’ayant pas eu le réflexe de dégager ces mains pour amortir la chute, il avait tapé le menton au sol et ses livres s’était étaler autour de lui.

Exaspéré par sa propre bêtise, il s’était assis au milieu de tous ses livres, se frottant le menton avec un air perdu, quand une main était entrée dans son champ de vision, franchement tendu devant lui.
Hiro avait fait un bond en arrière face à cette main tendu vers lui, trop près, beaucoup trop près de lui. Il s’était sentit envahie par l’angoisse mais cette main insistait et une voie qu’il ne connaissait pas s’était mêler à l’affaire comme s’il n’était pas déjà suffisamment inquiète comme ça. Finalement il avait bien comprit que de toute façon il n’allait pas pouvoir se débrouiller seul dans cette histoire alors il avait timidement attrapé cette main qu’il avait serré très fort pour se relever sans même croisé une seul fois le visage de la personne à qui elle appartenait.

Il avait même bredouillé un merci à peine audible tant sa timidité le rappelais à l’ordre. Il avait prié pour que cette main, cette personne s’en aille mais il avait alors vu cette même personne se baissé pour ramasser toute sa pagaille.
Lorsque cette personne avait déposer les livre dans les bras d’Hiro en effleurant sont menton, il avait été tellement surprit qu’il en avait oublié d’avoir et avait levé les yeux vers lui… choc, il se souvient avoir eu un mouvement de recul avant de sourire gêné.

Depuis ce jour il avait compris que cette énergumène n’était pas si violent que son physique le laissait imaginé, au contraire il avait vu cher lui quelqu’un de doux et d’attentionné. Au départ Hei … c’était comme ça qu’il s’appelait, avait parler tout seul pendant quelque temps, mais Hiro l’écoutait, il ne fuyait plus, puis petit à petit il s’était surprit lui-même à le chercher des yeux, a aller directement le voir, et en quelque jours, il avait réussi à passer l’appréhension et avait décider de lui parler, certes il parlait peu, mais il lui parlait.

Mais Hiro n’était pas doué pour les compliments, il essayait depuis quelque temps, en lui parlant de ce garçon… Hiro pensait qu’il aurait compris mais s’était loin d’être le cas, et plus il lui en parlait plus Hei semblait s’impatienter jusqu’à aujourd’hui ou il avait enfin sortit la phrase que j’attendais :

« Mais c’est qui ce type ? Dis le moi, je pourrais t’aider si tu veux ! »

Mais Hiro s’était retrouvé bien embêté brusquement, lui qui pensait que ça aurait été facile, s’était loin d’être le cas. Il avait cessé de parler brusquement et semblait réfléchir alors qu’Hei lui semblait s'impatienter. Il avait juste murmuré

« baka … »

Puis il lui avait adresser un simple sourire avant de se lever et lui prendre la main après avoir déposé un bisou timide sur ça joue, s’était la première fois qu’il osait faire ce genre de geste. D’habitude Hei le prenais souvent dans ces bras, s’était souvent lui qui lui montrais ces marques d’affection, Hiro lui n’avait jamais rien fait de tel, il avait même eu beaucoup de mal à accepter celle d’Hei.

« j’ai envie d’une glace.. tu n’as plus cours ? on va faire un tour alors ? »


_________________
Hashimoto Hiroto
« On est tous l'étranger de quelqu'un. » .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 3C
Rockstar!
Vénérez moi, je suis magnifique, je suis talentueux je suis votre prince!


ⓒ COPYRIGHT : Kamesora (Ks)
☆ SURNOMS : Prince, Prince-sama,Ouji-sama, Hei-chan, Hei-sama...
➸ J'AI : 20 ans
✎ MESSAGES : 136
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 09/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : HITT
₪ POINTS ELEVE : 120
✤ DOUBLE COMPTE : Nop
❥ PSEUDO : Kamesora



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!   Lun 25 Juin - 8:43

Je vais vous expliquer précisément ce qu’il s’est passé ce jour-là. Ma première heure de cours de la matinée touchait presque à sa fin et j’arrivais à peine au lycée. Je ne suis vraiment pas du matin donc je rate presque systématiquement les cours du matin. Ce matin-là, ma mère me vire du lit disant vouloir faire tourner les draps alors qu’il tombait des cordes dehors logiques. Ensuite ma bécane ne voulait pas démarrer, j’ai dû y aller à pieds enfin en courant, n’étant pas du tout endurant j’arrive dans le hall essoufflé enfin mort et trempé. Et c’est là que je vois la scène se dérouler devant mes yeux. Ce petit ange blond à l’apparence si fragile s’entremêla les pieds et tomba en avant faisant tapé son menton au sol, j’ai couru pour éviter la chute mais en vain étant peu endurant la course de ce matin m’avait achevé, m’avait pompé toute énergie. J’étais donc arrivé trop tard, il s’assit en tailleur et se frotta le menton, il devait souffrir, faire un mal de chien, il en avait les larmes aux yeux c’est alors que je lui tendis la main. Il recula vivement mais finit pas accepter ma main qu’il serra avec force et se releva et pour la première fois j’entendis le son de sa voix dans un faible merci mais ne m’accordant toujours pas de regard, je m’accroupi et ramassa ses livres qui jonchaient au sol. Je lui rendis tout en frôlant son menton vérifiant ainsi que tout aille bien, ce qui me vaut enfin un regard de sa part mais aussi un bon en arrière et un petit sourire. Puis je le vis un peu vaciller, je passai mon bras dans le creux de ses reins pour le retenir, je repris les livres et lui attrapa le poignet pour l’entrainer à l’infirmerie, il était plus pâme qu’à l’accoutumé et des cernes étaient parfaitement visibles, ses yeux étaient brillants et non plus par la douleur mais probablement par la fièvre. Une fois arrivé on le fit s’allonger et on s’occupa de lui, tandis que moi on me passa un survêtement sec et une serviette, une fois changeait je m’assis sur une chaise à ses coté. Il était endormi, un vrai petit ange, je dégageai quelques mèches de son front puis déposa mes lèvres à la commissure des siennes avant de m’en aller. Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai fait ça, j’en avais envie, sur un coup de tête mais je ne regrettais pas et il n’en sait strictement rien puisqu’il dormait.

Et maintenant ce petit ange reste à mes côtés, ne me fuit plus, il est de plus en plus proche de moi, je me souviens au début il ne parlait pas. Il restait comme ça à mes côté sans dire un mot, je ne parlais pas non plus mais me forçais souvent, je me disais que peut-être que comme ça il finirait par parler. J’ai toujours été tactile avec mes amis et lui est tellement mignon que j’ai toujours envie de le toucher mais je me retiens un peu tout de même. Je lui ébouriffe, caresse les cheveux, des bisous sur la joue ainsi que des petits câlins, je l’adore ce petit il est adorable. Il vient de plus en plus me voir, me laissant de plus en plus à mes élans d’affection même s’il ne me parle que d’un autre que moi, ce qui me rend vraiment jaloux et possessif ce petit être adorable à côté de moi, j’ai une envie irrésistible de l’embrasser sur le champ. Ses pleines et rebondies roses dont la texture semble si agréable, douce, sucrée, c’est un bonbon, une fraise, j’ai vraiment envie d’y gouter là tout de suite, mes yeux ne peuvent plus quitter ses deux lamelles de chairs si tentatrices. Tandis que lui me parlais encore de LUI, je n’en peux plus et lui demande qui IL est mais en guise de réponse je n’eux qu’un « baka ».

Puis il se leva, me pris la main pour me tirer vers lui et déposer sa tant attendu bouche sur ma joue, j’en reste sans voix, je suis sous le choc c’est la première fois qu’il eut un geste affectueux comme celui-là envers moi. Il descend quelques marches et se retourne vers moi « j’ai envie d’une glace... tu n’as plus cours ? On va faire un tour alors ? », Même si j’en avais eu je n’y serais pas allé, je préfère aller manger une glace avec mon petit ange, un rendez-vous ? Je me fais des idées, ce n’est qu’une glace et il ne me voit surtout que comme… ? Je ne sais même pas ce que je suis pour lui… mais pas un gars avec qui avoir un rencard. Je descendis enfin les marches me plaçant derrières lui, je passe mes bras autour de ses épaules et met ma tête près de la sienne, « Je veux encore de tes baisers ». Je lui pris la main et l’emmena vers la sortie, « En moto ou tu préfères à pieds, en bus… ? ».

Une fois arrivée à destination, je lui commande une glace parfum Ben et Jerry cookie dought et moi fraise. Puis on s’installa sur un banc non loin de là, chacun goûte celle de l’autre « je préfère la mienne, j’aime la simplicité, les choses naturelles. » Il se mit à rire, sur le coup je ne compris pas mais peut-être que c’est parce que je suis percé, tatoué… narcissique, superficiel avec mes tenues extravagantes et mes coupes de cheveux… « Baka ! Tu t’en es mis partout » J’aurais voulu faire comme dans le drama que ma sœur regarde Secret Garden où le gars Hyun Bin nettoie la crème que la meuf a au-dessus de sa bouche de ses lèvres, j’aurais trop peur qu’il s’en fuit après avoir fait ça. Donc à la place je passe mon mon pouce et y retire les traces de glaces puis le lèche, « Finalement je l’aime bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamesora-in-your-soul.tumblr.com/

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 2A
AUTRES (underco...)
apporte moi de la lumière pour briller au travers des nuages


☆ SURNOMS : Hiro , petit ange ...
➸ J'AI : 16 ans
✎ MESSAGES : 55
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 09/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Lee Taemin
✤ DOUBLE COMPTE : ...
❥ PSEUDO : petiteétoile


—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!   Mer 27 Juin - 22:32

Je me souviens parfaitement de ce jour, je me souviens avec exactitude de chacun de ses gestes, de chaque mot qu’il avait pu prononcer même s’il était rare. Je me souviens de chaque sentiment que j’avais pu ressentir, c’était un peu comme si ce jour était resté encré au fond de moi. J’avais beau vouloir le chasser, pensé à autre chose, tout revenais a moi, vous savez comme une bonne vielle rengaine qui va et qui revient au moment où l’on s’y attend le moins.
Je me rappel cette main, grandes avec les bouts de ses long doigt de guitariste un peu rugueux d’avoir osé trop tâté la corde, du moins s’était la première réflexion que je m’étais faite.

Je me souviens m’être dis à moi-même que quelqu’un avec la sensibilité d’un musicien ne pouvait pas être foncièrement mauvais.
Je me rappel de cette force avec laquelle j’avais serré cette main tendu, la façon avec la quel j’avais appréciez sa douceur, mélanger à cette aspect peau de serpent, je me souviens avoir lâché ses doigts non sans les effleurer. La main pour moi n’était qu’un moyen de communication comme un autre, et celle qui me tendais semblais simplement vouloir dire « ne craint rien, je ne te ferais pas de mal ». La mienne étais resté un instant dans le vide, semblant déjà manquer de son contact, mais jamais, non jamais je ne l’avouerais, c’est trop bizarre.

Le doux touché râpeux avait effleuré mon menton, et s’était comme si tout mon corps ne voulait pas se séparer de cette affreuse douceur, je n’arrivais pas à me contenter de le remercier non sans sourire et puis il fallait que je trouve un visage à ce qui m’effrayait autant que m’attirais. Il était beau… peut être un peu trop «Étrange » un peu trop « moi je » mais il était beau. Et je m’étais étonné de ne pas l’avoir vu avant. Je me rappel m’en être voulu un instant mais il ne m’avait pas laissé le temps de rester plus encore dans mes réflexion.
Sa main s’était glissée derrière ma hanche, sans que je ne comprenne vraiment pourquoi, et puis sans me prévenir il avait repris mes livres. Je ne m’étais pas rendu compte que je vacillais, je ne ressentais même pas la fièvre car j’étais bien trop obnubilé par cette main, juste là, posé sur ma hanche gauche, presque la comme une sauveuse, cette main qui me donnais un étrange sentiment de sureté,

Je ne m’étais même pas aperçut qu’il m’avait guidé jusqu’à l’infirmerie, soyez sur que j’aurais vivement protesté si je l’avais su… le bougre il ne m’avait rien dit et j’avais été bien trop occupé à l’observer interrogatif. Pourquoi s’occupait-il de moi ainsi ? Et puis il était trempé ! Comment je n’avais pas pu m’en apercevoir avant, j’avais passé ma main sur son torse et murmuré « tu es tout mouiller… n’attrape pas froid »
Hé mais depuis quand je me montrais aussi peu formel ? Hiroto ! Tu ne le connais pas, d’où tu te permets de te montrer si…tactile.
Il avait aidé l’infirmière à m’allonger et ce fut vite le chaos, je n’avais pas envie de dormir, je voulais comprendre pourquoi… pourquoi il était aussi « adorable ». Je ne crois pas que ça soit le mot juste mais cela le décrivais bien à mon goût.

Quelque longue minutes étais passé lorsque j’avais sentis, envahie dans mon sommeil, quelqu’un dégager mon front. J’avais très vite comprit que se n’étais pas l’infirmière car le contact étais rugueux… oui rugueux étais le maitre mot de ce jour si étrange… je savais que s’était lui et je ne comprenais définitivement pas pourquoi je ne réagissais à ce contact. J’aurais dû avoir peur, j’aurais dû me rétracter, me fermer comme une huitre mais j’avais presque envie de lui tendre la main moi aussi, ou du moins de ne jamais lâcher la sienne.
Et puis je sentis quelque chose d’humide se poser, juste là… oui là, à l’angle de mes lèvres, j’avais ouvert de grand yeux choquer que j’avais vite refermé, je ne voulais pas qu’il sache que je ne dormais pas… que je ne dormais plus depuis qu’il avait frôlé mon front et affoler mon cœur.

Lorsque j’entendis ses pas quitter l’infirmerie je n’avais eu qu’une envie, lui attraper le poignet, et de lui demander pourquoi, mais je n’avais pas osé et depuis ce jour, je ne passais pas un soir sans toucher l’endroit où il avait posé ses lèvres, du bout du doigt. Ce baiser avais résonné en moi comme une promesse que je devais lui rendre… une sorte de pacte mais avec qui au juste l’ange ou bien le diable ?

Et aujourd’hui encore… je n’avais rien osé lui rendre. C’était tellement simple et tellement compliqué à la fois, et puis il n’était pas vraiment rapide à la détente. Hei il comprend vite mais je crois qu’il faut lui expliquer longtemps et lui montré des exemples. Aujourd’hui encore j’avais passé mon temps à lui parler de LUI.. Mais ce lui, quand est ce qu’il comprendrait qu’il n’était pas une autre personne. Qui d’autre aurais-je put avoir ainsi encré au fond du cœur.
Je n’avais pu réprimer un sourire en le voyant fixer mes lèvres… j’avais presque envie de l’attraper par les épaules et de lui hurler qu’il était l’homme le plus lent et le plus imbécile que je connaisse et qu’il devrais m’embrasser sur le champs au lieu de fantasmer comme un pauvre crétin mais … ce n’étais pas vraiment mon genre avouez le. Mais attendri par sa lenteur de compréhension je n’avais pu empêcher mes lèvres de frôler sa joue. Mais trop gêné pour parler, j’avais pris sa main que j’avais gardée fermement dans la mienne pour le guider à pied vers le parc.

Je l’avais écouté me parler de glace, de simplicité… et je n’avais pas pu m’empêcher de rire, presque nerveusement. Est-ce que j’étais simple, naturel ? Est ce qu’il pourrait m’aimer autant que sa glace à la fraise ?
J’étais plonger dans mes pensées quand il s’était exclamer avec entrain que je m’en étais mis partout, et tous dans son regards semblait vouloir dire qui rêvait de venir suçoter de trop plein de glace du bout de ces lèvres pourtant il l’avait fait du bout du pouce et je n’avais pu contrôler un soupir déçu.


« Tu l’as déjà fait une fois alors pourquoi tu ne recommence pas… »


Je l’avais vu me regarder, les yeux grand ouvert tel un poisson rouge dans son bocal, et sans m’empêcher de lâcher un petit rire, j’avais d’abords caresser ma lèvre du bout du doigt avant de déposer mes lèvres exactement au même endroit qu’il avait osé poser les sienne à l’infirmerie.
Instinctivement j’avais braqué mes yeux au sol tout en murmurant.


« Pourquoi profité que je sois endormie et ne jamais le refaire… »


_________________
Hashimoto Hiroto
« On est tous l'étranger de quelqu'un. » .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 3C
Rockstar!
Vénérez moi, je suis magnifique, je suis talentueux je suis votre prince!


ⓒ COPYRIGHT : Kamesora (Ks)
☆ SURNOMS : Prince, Prince-sama,Ouji-sama, Hei-chan, Hei-sama...
➸ J'AI : 20 ans
✎ MESSAGES : 136
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 09/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : HITT
₪ POINTS ELEVE : 120
✤ DOUBLE COMPTE : Nop
❥ PSEUDO : Kamesora



—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!   Sam 7 Juil - 15:27


L'ange blanc et l'ange noir sous le grand cerisier de l'amour



La première fois que j’entendis sa voix, mon corps se mit à frissonner, elle était douce comme celle d’un ange, enfantine mais aussi virile et sexy et plein d’attention rien que pour moi. Et quand sa main se posa sur mon torse, la chaleur se prit de moi et mon cœur s’empreignait de son empreinte y laissant une trace indélébile, il avait fait un bon, en un sursaut, un battement j’avais fondu, craqué pour ce petit être si fragile. En cet instant je revis son image la première fois que je l’aperçu, c’était lors de son premier jour au lycée, il avait l’air perdu, il avait son éternelle petite couette qui me plait tant, de grosses lunettes sur le nez qui lui donnait un être très sérieux, intelligent et diablement sexy. Coté vestimentaire, il portait l’uniforme avec un gilet mais sa chemise était un débraillé, il avait son sac de cours, des bouquins à la main et la carte du bahut, il était complètement paniqué, il devait chercher sa salle de cours. Moi j’étais resté en retrait, mais le voyait parfaitement, je le trouvais idiot, innocent, je me disais qu’il allait se faire manipuler par les C, qu’il se ferait racketté, …. Mais je le trouvais aussi super mignon, ses longues jambes, son bassin étroit, sa taille fine, son côté intello qui me donnait qu’un envie c’était de le plaquer contre le mur le plus proche, ses traits fins et délicats, ses grands yeux brillants et rieurs derrières ses verres, son petit nez adorable, sa bouche pulpeuse enivrante qui n’appelait qu’à être gouté, sa peau laiteuse qui avait l’air d'une douceur infini, ses bonnes joues appétissantes, ses mèches dorées qui lui tombaient sur le front, et dont les autres étaient regroupaient par un élastique et qui ne donnait qu’une envie les libéraient et les voir glissaient le long de sa nuque, s’échouant sur ses épaules fortes et fragiles, encadrant ainsi ce charmant visage. Mais quand j’eusse fini ma contemplation, mon objet de rêverie, cet être qui devint ma muse,… Il avait disparu sans que ne m’en aperçoive. Je voulais le retrouver sur le champ, savoir qu’il était… mais mon prof arriva dans le couloir et me demanda ce que je faisais comme un idiot planté dans le couloir, les mots qui me sont sortis ont été « J’ai vu un ange ! ». Après ça j’ai essayé de le retrouvé mais le bahut est immense et le nombre d’élève est impressionnant, mais je savais qu’il était en première année vu son gabarit et son air perdu. Je fini par le retrouver, je continuais de l’observait mais toujours avec une certaine distance il ne fallait surtout pas être remarqué, j’étais comme Robin des bois, j’attaquais dans l’ombre sans jamais être aperçu, quand quelqu’un cherchait à l’embêter paf il disparaissait, je protégeais ma Marianne. Et un an plus tard l’épisode de la journée pluvieuse survient.

Et dans le présent, sa bouche touche la mienne, on parle de papillons, de feux d’artifice mais je n’ai que l’impression que je vais m’évanouir mais l’instant de joie était trop bref, j’en veux plus, plus intense, plus !

Pendant de longues secondes je reste figé, je ne sais plus…Je suis perdu, je ne m’y attendais pas du tout … Mon petit ange… « Je peux ? » Sans attendre je pose ma main sur sa joue et la caresse doucement de mon pouce et délicatement mes lèvres caressent les siennes. J’ai un cerisier en fleur dans le ventre et le vent souffle fort dans les branches faisant virevolter les pétales, voilà ce que je ressentais et non des papillons enfin peut-être qu’il y en avait aussi je ne sais pas ce que je ressens tout ce mélange s’embrouille s’éclairci, j’aime ce moment et je ne veux pas qu’il s’arrête, qu’il se prolonge le plus longtemps possible. En fait je crois bien que je l’aime !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamesora-in-your-soul.tumblr.com/

avatar

ÉLÈVE DE LA CLASSE 2A
AUTRES (underco...)
apporte moi de la lumière pour briller au travers des nuages


☆ SURNOMS : Hiro , petit ange ...
➸ J'AI : 16 ans
✎ MESSAGES : 55
✿ A HIKAKUEN DEPUIS LE : 09/06/2012
ღ JE RESSEMBLE A : Lee Taemin
✤ DOUBLE COMPTE : ...
❥ PSEUDO : petiteétoile


—¤÷(`[¤* LE PETIT PLUS *¤]´)÷¤—
☄ On dit de moi que je suis...:
☑ BLOC NOTE:

MessageSujet: Re: Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!   Ven 21 Déc - 16:43


Je le regarde se figé. Il a l’air vraiment surpris. Alors, il ne s’y attendait pas du tout...
« Je peux ? ». Je ne réponds pas. Sa phrase me parait absurde et inutile. Évidemment qu’il peut ! Apparemment il l’a comprit car sa main vient caresser ma joue.

Une douce chaleur envahit tout me corps. Je me sens bien, juste bien. Puis il s’approche de moi et viens caresser mes lèvres avec les siennes. Je sens mon cœur qui s’emballe et j’ai l’impression qu’il va exploser. Je ferme très fort mes yeux pour profiter de ce moment le plus possible.
Je ne sens plus que son pouce qui caresse ma mâchoire et ses lèvres sur les miennes, et des frissons électriques parcours tout mon corps en insistant sur les endroits ou sa peau touche la mienne.

Je suis heureux et j’ai envie que cet instant ne s’arrête jamais. Mais toutes bonnes choses ont une fin et il fini par se détacher de moi. Je le regarde. Il est beau, même très beau. Il me sourit puis passe ces bras autour de moi. Je me blottis contre son torse, je suis bien dans ses bras, je m'y sent tellement moi comme ça... pour la première fois de ma vie je me sent vivant. Je veux rester avec lui pour toujours.

Il prend mon menton entre ses mains et pose ses lèvres sur les miennes avant de prendre ma main et de se lever. Il m’emmène avec lui. « On va où ? » Je suis un peux perdu. Je ne sais pas du tout où il va m’entrainer. Je commences a me poser des centaines de questions. « Tu verras bien ! » Il me sourit et je fonds devant ce sourire. Je lui fais confiance après tout, je le laisse me guider parce que je l’aime. Je garde sa main dans le mienne comme un petit trésor que je ne lâcherai jamais. Et c’est ce moment là que je choisi pour prononcer les mots que je voulais lui dire depuis bien longtemps mais je n’avais pas osé. Je me redresse un peu et viens murmurer à son oreille. «Hei... Je t’aime… »

_________________
Hashimoto Hiroto
« On est tous l'étranger de quelqu'un. » .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand l'ange déchu rencontre un petit ange blanc!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit Ange
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]
» Soeur de sang... ||Petit Rayon & Petit Ange||
» Avalon: un petit ange et un petit démon[OUVERT]
» Lou Ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HIKARI GAKUEN ::  :: KOUMON 校門 :: KOUTEI 校庭-